Tesla envisage une implantation de taille en Allemagne

[Photo: Nadezda Murmakova / Shutterstock]

Le constructeur américain de voitures électriques pourrait construire une méga-usine en Allemagne, selon les médias locaux. Ce qui permettrait à Elon Musk d’éviter les pires effets d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.

Selon le Rheinische Post, Tesla est à la recherche d’un site dans la région de Rhénanie-du-Nord-Westphalie pour y installer une usine européenne, près des frontières avec les Pays-Bas et la Belgique.

Cette information fait suite à des rumeurs alimentées par Elon Musk lui-même en 2018, quand le fondateur de Tesla avait tweeté que « la frontière franco-allemande fait sens, proche des pays du Benelux. »

La Rhénanie-du-Nord-Westphalie comprend les villes de Bonn, Cologne et Düsseldorf : c’est le Land allemand le plus peuplé. C’est aussi une des régions les plus riches du pays et d’Europe.

Tesla n’a pas encore confirmé les rumeurs mais le ministre de l’Économie d’une autre région, la Basse-Saxe, a aussi déclaré en début de semaine que l’entreprise prospectait aussi dans son secteur.

Les relations commerciales UE-États-Unis toujours dans l'impasse

En juillet 2018, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, s’est rendu aux États-Unis, pour rencontrer Donald Trump et apaiser les tensions commerciales. Un an après la déclaration conjointe UE-États-Unis, les négociations commerciales sont dans une impasse.

L’Europe est un marché en croissance pour Tesla, et 2019 est une année porteuse jusqu’à présent, puisque les ventes ont triplé au premier semestre. Si une usine se construit en Allemagne, ce serait la quatrième de l’entreprise, deux existants déjà aux États-Unis et une étant en train d’être terminée à Shanghai.

Chacune des usines emploie environ 3 000 personnes.

Accroître sa production à l’étranger fait partie de la stratégie de Tesla, qui est de puiser dans le potentiel permis par les règles européennes plus strictes des émissions des véhicules. Cela lui permet aussi d’éviter les pires effets d’une guerre commerciale entre Washington et Pékin.

La Chine devrait imposer un droit de douane de 25 % sur les voitures américaines et d’autres taxes sur d’autres composants de voiture, alors que les États-Unis ont reporté la décision de frapper les moteurs européens de sanctions commerciales additionnelles.

«Les tensions entre Chine et États-Unis ne vont pas perdurer»

L’économie mondiale ralentit plus rapidement que prévu, a prévenu le Fonds monétaire international le 21 janvier quelques heures avant l’ouverture du Forum économique de Davos. Mais selon le président de PwC, les relations Etats-Unis-Chine devraient détendre la situation.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.