Un nouvel accord de libre-échange entre l’Europe et le Mexique passe mal

[Shutterstock]

L’Union européenne a signé un accord de libre-échange avec le Mexique, mardi 28 avril, suscitant de vives réactions. Un article de notre partenaire Ouest-France.

Pendant la crise du coronavirus, la politique de libre-échange continue. Mardi 28 avril, l’Union européenne et le Mexique ont conclu les négociations d’un nouvel accord commercial, en discussion depuis 2016. « La lutte que nous menons mobilise toute notre énergie, mais nous avons aussi fait progresser notre programme en faveur d’un commerce ouvert et équitable, qui n’a rien perdu en importance », s’est réjoui le commissaire au Commerce, Phil Hogan.

Les accords de libre-échange peinent à convaincre sur les normes sociales et environnementales

La crainte de nivellement par le bas des normes sociales et environnementale reste réelle. ONG et économistes soulignent le manque de mécanismes de contrôle contraignants.

 

Les réactions hostiles sont pourtant nombreuses. Avec cet accord, la quasi-totalité des échanges de biens entre l’Union européenne et le Mexique seront exempts de droits de douane. Les agriculteurs français étaient déjà éprouvés par les précédents accords de libre-échange européens (Canada, Mercosur…). Ce nouvel accord prévoit notamment « l’ouverture du marché européen à 20 000 tonnes de viandes bovines mexicaines […] qui étaient, jusqu’ici, interdites en Europe pour raisons sanitaires », s’indigne Interbev (interprofession de la viande). La Confédération paysanne dénonce « un scandale » qui « met en concurrence des paysans sur la planète » .

La souveraineté alimentaire du « monde d’après »

Depuis le début de la pandémie, les appels à renforcer la souveraineté alimentaire et les relocalisations dans « le monde d’après » se succèdent. « Ces accords de libre-échange dignes du monde d’avant doivent cesser. L’heure est de sauver des vies, pas de les détruire », interpelle Leïla Chaibi, eurodéputée la France insoumise.

Lire la suite sur Ouest-France.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer