Valdis Dombrovskis demande la suppression des droits de douane américains

Valdis Dombrovskis, le nouveau commissaire européen au commerce.

Le commissaire au commerce Valdis Dombrovskis demande aux États-Unis de supprimer les droits de douane de 7,5 milliards de dollars qui pèsent sur les produits européens, sous peine de taxer davantage les exportations américaines vers l’Europe. Un article d’Euractiv Italie.

Vieux de 16 ans, le différend entre l’Europe et les États-Unis au sujet des aides d’État accordées respectivement à Airbus et à Boeing, les deux principaux constructeurs d’avions commerciaux du monde, est loin d’être réglé.  Cette fois, c’est l’Europe qui prend la parole pour accuser les États-Unis de verser des subventions illégales au constructeur aéronautique de Chicago.

Selon des propos de Valdis Dombrovskis rapportés par le Financial Times, celui-ci a demandé aux États-Unis de supprimer les droits de douane instaurés en raison de l’affaire Airbus, afin d’assurer de bonnes relations entre l’UE et les États-Unis à l’avenir. « Bien entendu, si les États-Unis ne retirent pas leurs droits de douane, nous allons devoir mettre en place les nôtres », a-t-il ajouté.

Des eurodéputés réclament des indemnités pour les secteurs visés par les droits de douane américains

Plus de 50 législateurs du Parlement européen ont cosigné une lettre dans laquelle ils demandent à la Commission de prendre des mesures exceptionnelles pour soutenir les secteurs agroalimentaires en UE, pénalisés par des droits de douane américains.

En effet, un an après avoir sanctionné l’UE pour son soutien à Airbus, l’Organisation mondiale du commerce (OMC) devrait autoriser l’Union à imposer des sanctions aux États-Unis pour son aide à Boeing, ce mardi 13 octobre.

Selon l’agence de presse Bloomberg, l’UE devrait obtenir le feu vert pour imposer des droits de douane d’environ 4 milliards de dollars sur les biens et services américains.

En octobre dernier, c’est Washington qui obtenait l’aval de l’OMC pour imposer des taxes douanières à l’Union européenne. Les États-Unis ont ainsi grevé les exportations européennes de 7,5 milliards de dollars, en appliquant des surtaxes de 25 % sur des produits tels que la bière, les olives et le fromage, et de 10 % sur les avions Airbus.

Les nouveaux droits de douane américains sur l’UE entrent en vigueur

Avions, vins français, fromages italiens, whiskys écossais : les États-Unis ont imposé vendredi pour 7,5 milliards de dollars de droits de douane supplémentaires sur un éventail de marchandises en provenance des pays de l’Union européenne.

À la mi-février, les États-Unis étaient allés plus loin en annonçant qu’ils allaient augmenter les droits de douane jusqu’à 15 % sur tous les produits, au grand dam de l’UE.

Valdis Dombrovskis n’a pas fait de commentaires sur l’impact qu’une victoire de Joe Biden aux élections présidentielles américaines pourrait avoir sur la question, mais a admis que l’approche protectionniste avait été l’apanage de l’administration Trump. « Quoi qu’il en soit, il sera difficile de ramener les États-Unis dans la perspective du multilatéralisme », a-t-il déclaré.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer