Bono, le chanteur de U2, écrit une lettre d’amour à l’Europe

Bono

Le chanteur irlandais appelle à l’unité et au soutien de la construction européenne. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

La tribune du chanteur de U2, Bono, publiée lundi 27 août dans le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) est un véritable cri d’amour pour le projet européen. « U2 entame sa tournée à Berlin cette semaine », y annonce le chanteur « et nous venons d’avoir une de nos idées les plus provocantes : pendant le concert, nous allons avoir affiché un grand drapeau européen sur scène ».

Même si le chanteur reconnaît que cela pourrait paraître une référence kitsch au concours de l’Eurovision pour ses fans, il y tient, y voyant un « acte radical » en faveur d’une Europe « qui façonne notre futur ».

Les Rolling Stones répondent à l’appel de Walesa durant leur concert en Pologne

Appelé par l’ancien président polonais à « défendre la liberté » dans ce pays, le chanteur du groupe a pris le temps durant un concert de s’exprimer par une pirouette sur la situation politique.

 

La diversité de l’Europe, son plus grand atout

« Il n’y a jamais eu de meilleur endroit pour naître qu’en Europe au cours des 50 dernières années », écrit le chanteur. « J’aime nos différences : nos dialectes, nos traditions, nos particularités. Elles laissent encore de la place à ce que Churchill appelait un ‘patriotisme élargi’ : des allégeances plurielles, des identités à plusieurs niveaux, pour être Irlandais et Européens, Allemands et Européens. »

Il cite ainsi la « grande » Simone Veil : « l’Europe est le grand projet du XXIe siècle, c’est beaucoup plus qu’une simple géographie ».

Faisant référence à son pays d’origine, l’Irlande, Bono la décrit comme « un minuscule rocher dans le vaste océan, désireux de faire partie de quelque chose de plus grand que nous ».

Pessimisme et fatigue générale jalonnent la dernière ligne droite du Brexit

Face à une UE unie et ferme sur ce qu’elle acceptera ou n’acceptera pas pour le Brexit, le Royaume-Uni semble toujours dans le flou et les questions majeures telles que la frontière nord-irlandaise restent en suspens.

La diversité contre le nationalisme

Le chanteur de U2 en profite pour critiquer les « nationalistes et les extrémistes qui nous ont volé le mot patriotisme et exigent l’uniformité » pour rejeter l’autre, prétextant que « la diversité est un danger ». Il met en opposition les débuts de la construction européenne, où « les pères fondateurs ont rejeté après la Seconde Guerre mondiale l’idée que nos différences étaient tout ce qui nous définissait. »

« Les vrais patriotes recherchent l’unité au-dessus de l’homogénéité et c’est là que réside le vrai projet européen », poursuit-il.

L'Europe prend un tournant «dangereux» vers l'«ethno-nationalisme»

L’entrée de l’extrême droite dans la nouvelle coalition au pouvoir en Autriche est un tournant « dangereux », a déclaré le Haut-Commissaire aux droits de l’Homme de l’ONU, mettant en garde contre « l’exploitation de la peur » en Europe.

>> Lire la suite sur Ouest-France 

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe