En Hongrie, Budapest fait déjà du pied aux touristes étrangers

Deux policiers hongrois patrouillent dans le centre de Budapest. [EPA-EFE/Marton Monus HUNGARY OUT]

La « perle du Danube », capitale de la Hongrie, compte renouer au plus vite avec le tourisme international, après la pandémie de Covid-19. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

Les Budapestois du 7e arrondissement vous le diront : des lustres qu’ils n’avaient pas passé des nuits aussi paisibles ! En tête des destinations de fête depuis plusieurs années, l’ancien quartier juif, au centre de la capitale, s’est peu à peu vidé au début du mois de mars 2020. L’effet de la Covid-19. Le même calme inhabituel règne sur le Danube, où plus un bateau de croisière ne se risque, et dans les bains thermaux qui gardent porte close.

Mais le gouvernement hongrois compte bien continuer à tirer profit de « l’âge d’or » qu’a connu le tourisme ces dernières années et qu’il ambitionne de faire passer de 10 % à 16 % du PIB d’ici à 2022. L’office de tourisme de Budapest guette donc le retour des touristes étrangers avec impatience et leur fait du pied dans une vidéo intitulée Budapest se languit, montrant un danseur dans ses lieux emblématiques… mais déserts.

La reprise dès cet été ? Zoltán Guller, le directeur de l’Agence hongroise du tourisme, veut y croire. Selon lui, la sécurité sera désormais le critère numéro un pour la clientèle internationale et la Hongrie a une bonne carte à jouer puisqu’elle est – jusque-là – peu touchée par l’épidémie de Covid-19.

Lire la suite sur Ouest-France

Viktor Orbán en route vers des pouvoirs quasi illimités

Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán devrait obtenir lundi le feu vert du parlement lui octroyant des pouvoirs radicalement renforcés dans le cadre d’un état d’urgence à durée indéterminée, que l’opposition juge « disproportionné » pour lutter contre le nouveau coronavirus.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER