Défilés partout dans le monde en faveur du climat

Ségolène Royal et Ban Ki Moon manifestant à New-York, le 21 septembre 2014

À deux jours de l’ouverture du sommet des Nations unies sur le changement climatique à New York,  plusieurs marches en faveur du climat se sont déroulées dans le monde dimanche 21 septembre.  

Alors qu’une phase importante des négociations pour en accord mondial en faveur du climat va s’ouvrir le mardi 23 septembre à New York, la mobilisation citoyenne dans de nombreux pays du monde a atteint des sommet ce dimanche. 

Une foule immense a manifesté dimanche à New York pour la journée internationale d’action sur le climat organisée dans plus de 150 pays, de l’Afghanistan au Royaume-Uni, en passant par la France la Bulgarie, l’Inde et l’Afrique du Sud.

La Marche pour le climat a été particulièrement importante à New York où se tiendra mardi le sommet des Nations unies sur le changement climatique. Elle a réuni plus de 300.000 personnes selon les organisateurs, parmi lesquelles des élus et de nombreuses personnalités comme le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, le maire de New York Bill de Blasio, l’ancien vice-président américain Al Gore,  l’acteur Leonardo DiCaprio amis aussi Laurent Fabius, le ministre français aux Affaires étrangères.

Ban Ki-moon, vêtu d’un T-shirt « Action climat : je suis pour », a défilé bras dessus, bras dessous avec la célèbre primatologue Jane Goodall et la ministre française de l’Écologie Ségolène Royal, également présente.

>>Lire : Balbutiement de mobilisation pour le financement du climat

À Paris, quelque 4.800 personnes ont défilé, selon la police. Y ont notamment participé l’ancien animateur de télévision Nicolas Hulot et représentant spécial de François Hollande pour la lutte contre le réchauffement climatique, l’ancienne ministre écologiste du Logement Cécile Duflot et le dirigeant du Parti de Gauche Jean-Luc Mélenchon.

 « L’avenir de nos enfants, ici et dans le monde entier, va se jouer sous une forme ou sous une autre (…) dans les 18 mois qui viennent », a-t-il déclaré à BFM TV en marge du défilé. « On ne peut pas simplement abandonner aux responsables politiques notre destin. Il faut que la mobilisation soit très forte pour leur dire “osez le changement' ».

Mobilisation mondiale

À Berlin, 3.500 personnes selon la police, 10.000 selon les organisateurs, se sont rassemblées à la porte de Brandebourg.

À Barcelone, plus de 2.000 personnes, vêtues de T-shirts blancs, et montrant des coeurs verts, ont défilé le long du front de mer. La marche, lors de laquelle se sont exprimés des spécialistes du climat, s’est terminée par une séance de méditation sur la plage.

À New York, les manifestants ont défilé de Central Park à Times Square. Les tambours et les cris se sont arrêtés un peu avant 13h00 (17h00 GMT) pour un moment de silence.

Selon les organisateurs, il s’agit du plus grand rassemblement sur le changement climatique depuis 2009, quand plusieurs dizaines de milliers de personnes s’étaient rassemblées à Copenhague au Danemark. La manifestation s’était soldée par l’interpellation de 2.000 personnes.

« Les chiffres de la marche dépassent nos attentes les plus folles », a déclaré Ricken Patel, directeur exécutif du groupe Avaaz, organisateur de la marche. « Dans 2.500 marches de Paris à Bogota, nous avons explosé les chiffres attendus. Le changement climatique n’est plus une question verte, c’est une question pour tout le monde. »

« C’est la planète où les générations suivantes vont vivre », a déclaré Ban Ki-moon à la presse. « Il n’y a pas de plan B, parce qu’il n’y a pas de planète B. »

Niveau record des émissions mondiales de Co2

Selon un rapport publié dimanche en prévision du sommet de mardi 23 septembre, les émissions mondiales de dioxyde de carbone atteindront un niveau record cette année en raison de la croissance chinoise.

« Aujourd’hui, je marche pour mes enfants. Je marche pour qu’ils puissent vivre dans un monde sans s’inquiéter de la prochaine grosse tempête qui détruira leur communauté », commentait Bill Aristovolus, venu du quartier du Bronx.

>>Lire : Paris mobilise ses ambassadeurs sur le climat

Bill de Blasio a dévoilé dimanche un nouveau plan pour que New York réduise de 80% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050 par rapport à leurs niveaux de 2005.

Les 3.000 immeubles propriété de la ville vont être mis à l’heure des économies d’énergie en matière de chauffage, climatisation et d’air conditionné.

Vers l’avant du cortège, l’acteur Leonardo DiCaprio a défilé aux côtés d’une tribu équatorienne qui livre une bataille judiciaire au pétrolier Chevron à propos de la pollution en forêt amazonienne.

« C’est la question la plus importante de notre époque », a déclaré l’acteur. « Je suis incroyablement fier d’être là ».

   

Les négociations sur le changement climatique ont démarré en 1992, et sont marquées par une conférence internationale annuelle appelée Conférence des Parties, ou COP.

La COP 19 a eu  lieu à Varosovie fin novembre 2013, tandis que le Pérou se charge de la 20ième conférence, à Lima, en décembre 2014.

Paris organisera la 21eme conférence, au Bourget, début décembre 2015, au cours de laquelle un accord mondial doit être trouver afin de limiter les émissions de gaz à effet de serre et le réchauffement climatique. 

 

  • 24 septembre 2014: Sommet sur le climat de l'ONU - New York
  • ?Décembre 2014: 20e édition de la Conférence des Parties (COP20) à Lima - Pérou
  • 2015: 21e édition de la Conférence des parties (COP 21) - Paris Climat 2015

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer