L’Europe centrale rattrape son retard sur le recyclage de l’acier

Metal can steel recycling.JPG

Le taux relativement faible de recyclage en Europe centrale représente un potentiel encore inexploité qui pourrait permettre d'engendrer des bénéfices, ont déclaré des participants au Steel Packaging Summit de Košice. EURACTIV Slovaquie a participé à cet article.

Le 21 septembre 2011, les représentants de l'industrie sidérurgique, des consommateurs et des gouvernements nationaux et locaux se sont rencontrés lors d'une conférence à Košice en Slovaquie, intitulée « Steel Packaging: Green Solutions in Central Europe ».

L'objectif de cette conférence était de mettre en exergue le potentiel des emballages en acier s'agissant de la protection de l'environnement. C'est la première fois que ce genre d'évènement était organisé en Europe centrale.

De nombreux experts et représentants d'entreprises du secteur de la métallurgie ont souligné que les produits en aciers pouvaient être recyclés à l'infini. En tant que matière magnétique, l'acier peut être séparé des autres déchets sans difficulté, et n'altère pas la qualité ou le goût des aliments ou des boissons, ont-ils souligné.

L'Europe centrale en retard sur le recyclage

Le taux de recyclage des emballages en acier dans les pays d'Europe centrale reste relativement peu élevé. En 2009, la Slovaquie a tout juste atteint le taux moyen européen qui est de 72 %. Le taux de recyclage de la Hongrie atteignait alors 70 %, et ceux de la Pologne et de la République tchèque respectivement 48 % et 47 %.

Le directeur de l'entreprise US Košice, David J. Rintoul, a déclaré : « La production, la consommation et le recyclage des emballages en acier représentent un potentiel important pour l'ensemble de la région, le secteur commercial et la protection de l'environnement. »

A l'échelle européenne, pour le recyclage des emballages en acier, les premières marches du podium sont occupées par la Belgique (98 %), l'Allemagne (92 %) et les Pays-Bas (87 %).

Selon Philip Buisseret, directeur général de l'Association européenne des producteurs d'acier pour emballage (APEAL), l'acier est actuellement le matériau d'emballage le plus recyclé.

En 2009, le taux de recyclage des emballages en acier dans l'UE s'élevait à 72 %, un chiffre bien plus élevé que pour les autres matériaux d'emballage : 67 % pour les emballages en verre, 34 % pour les cartons de boissons et 30 % pour les emballages plastiques.

Scepticisme sur les réglementations

La directive européenne de 2004 sur les emballages fixe un objectif de 50 % pour le recyclage des métaux. L'objectif d'APEAL pour 2020 est d'atteindre un taux de recyclage des emballages en acier de 80 % dans l'UE. L'organisation prévoit également la disparition de l'enfouissement des emballages en acier avant cette date.

Au cours du débat, les intervenants ont convenu que même si la définition d'objectifs au niveau de l'UE et l'adoption d'une législation adéquate étaient des points importants, la motivation des citoyens à réintégrer les déchets métalliques dans le cycle de production était absolument essentielle.

John Clinton de Metal Packaging Europe a déclaré : « On ne devrait pas avoir recours à la législation. Si tel était le cas, je nous considérerais en situation d'échec. Nous devrions pouvoir atteindre nos objectifs par l'éducation, en suscitant la motivation… Si nous ne parvenons pas à faire en sorte que le consommateur se sente responsable de ses déchets et comprenne leur valeur, alors la législation n'y changera rien ».

Deux stratégies pour la prise en charge des déchets sont en vigueur au niveau de l'Union:

En outre, l'Union a récemment révisé sa directive-cadre relative aux déchets (WFD) pour y introduire une « hiérarchie des déchets » et une nouvelle approche de la prise en charge des déchets qui mette l'accent sur la prévention.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.