L’Autriche prévoit d’introduire une taxe sur le CO2 d’ici 2022

Gernot Bluemel, ministre autrichien des finances, au début de la réunion annuelle du Conseil des gouverneurs de la BEI qui précède la réunion du Conseil Ecofin à Luxembourg, le 18 juin 2021. [JULIEN WARNAND/EPA]

La coalition ÖVP-Verts « travaille actuellement d’arrache-pied » sur une nouvelle réforme de l’écotaxe qui ouvrira la voie à la taxation du CO2, a déclaré le ministre des Finances Gernot Blümel lors d’une séance plénière du Parlement mardi (6 juillet), annonçant le projet du gouvernement d’introduire cette taxe d’ici à 2022.

La taxe sera augmentée progressivement au fil du temps pour permettre à l’économie de s’adapter aux nouvelles mesures et créer des incitations à passer à des systèmes neutres en carbone, a expliqué le ministre des Finances.

Pour ne pas faire peser de charges financières supplémentaires sur l’économie frappée par la pandémie, M. Blümel a également annoncé des réductions d’impôts pour les ménages à revenus faibles et moyens ainsi que pour l’industrie.

Mais M. Blümel a également souligné que la transition verte ne sera couronnée de succès en Europe que si le secteur financier est de la partie, notant que « nous avons besoin d’investisseurs privés ». Le gouvernement n’est pas en mesure de réaliser tous les investissements nécessaires et ne devrait fournir que des capitaux d’amorçage, a ajouté le ministre.

Cette initiative intervient alors que plusieurs experts ont déjà appelé le gouvernement à introduire une taxe sur le CO2. Le FMI a récemment déclaré qu’une taxe sur le CO2 serait très bénéfique pour l’économie autrichienne et sa transition vers la neutralité carbone.

Climat : le monde de l'énergie se réunit face au rebond de ses émissions

L’enjeu est d’importance : après un coup de frein lié à la pandémie de Covid-19 – un recul inédit depuis la Seconde guerre mondiale – les émissions liées à l’énergie sont reparties, et leur bilan en décembre 2020 dépassait déjà celui de 2019.

Subscribe to our newsletters

Subscribe