Le candidat à la chancellerie allemande Armin Laschet est favorable à la tarification du CO2

Le président du parti de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) et principal candidat aux prochaines élections fédérales, Armin Laschet, pendant l'interview de l'émission de télévision "Report from Berlin" sur la chaîne publique allemande ARD, à Berlin, en Allemagne, le 11 juillet 2021. [CLEMENS BILAN/EPA]

Le candidat à la chancellerie du parti conservateur CDU aux élections de septembre, Armin Laschet, s’est dit favorable à la tarification du CO2 lors d’une interview accordée à ARD dimanche (11 juillet).

Alors que la campagne électorale s’est tendue dans le pays, que des accusations de plagiat ont été portées contre la leader des Verts Annalena Baerbock et que le ministre conservateur de la Santé Jens Spahn a été critiqué pour avoir distribué des masques défectueux aux sans-abri, M. Laschet a appelé à une campagne équitable.

Les Verts allemands confirment leur candidate à la chancellerie

Lors d’un congrès du parti convoqué pour décider du programme des Verts et de leur candidat à la chancellerie, Annalena Baerbock a obtenu une forte majorité de 98,5 % des voix, alors que les Verts continuent à lutter pour trouver un élan et à chuter dans les sondages.

Il n’y aura ni augmentation ni réduction d’impôts avec les conservateurs à la tête du pays, a déclaré M. Laschet à la chaîne ARD dimanche, ajoutant qu’il préférerait une campagne électorale basée sur la politique plutôt que sur des attaques personnelles.

Le candidat conservateur à la succession d’Angela Merkel a également demandé à ce que les écoles restent ouvertes après les vacances d’été par tous les moyens, qu’il s’agisse de masques ou de tests stricts.

M. Laschet a également fait l’éloge du système européen d’échange de quotas d’émission (ETS) existant, qui doit être révisé mercredi. Depuis janvier de cette année, l’Allemagne a mis en place un prix national du carbone sur l’essence et les combustibles de chauffage de 25 euros par tonne d’émissions de CO2, qui pourrait commencer à être flottant après 2025.

M. Laschet a également déclaré que les processus d’autorisation pour les voies ferrées et les pistes cyclables devraient être considérablement accélérés.

Subscribe to our newsletters

Subscribe