L’évaluation du gaspillage alimentaire harmonisée en Europe

Une nouvelle méthodologie d’évaluation du gaspillage alimentaire est disponible dans l’Union européenne selon un communiqué publié le 27 septembre par la Commission européenne. Un article de notre partenaire le Journal de l’environnement.

Tous les États membres de l’UE sont d’accord pour réduire le gaspillage alimentaire de moitié d’ici à 2030. Pour l’évaluer, c’est une autre affaire. Jusqu’à présent, chaque pays avait sa propre méthode, qui différait de celle de son voisin. Difficile, dans ce contexte, d’évaluer les progrès… C’est pourquoi des travaux ont été lancés pour harmoniser la méthode de calcul. Mais l’année de référence a malheureusement été reportée.

Haro sur le gaspillage alimentaire

Un rapport publié le 29 août esquisse de nombreuses pistes pour réduire drastiquement les pertes et le gaspillage alimentaires, conformément à plusieurs objectifs de développement durable et en réponse à l’urgence climatique. Un article de notre partenaire, la Tribune.

La Commission européenne affirme que « sur la base de cette méthodologie, les États membres doivent mettre en place un cadre de suivi avec 2020 comme première année de référence afin de fournir à la Commission les premières données harmonisées d’ici à la mi-2022 ».

Au niveau international, il existe aussi un protocole d’évaluation du gaspillage alimentaire initié par le World Resources Institute (WRI), le Programme des Nations unies pour l’environnement (UNEP), et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Il fait écho à l’objectif de développement durable n° 12.3 selon lequel le gaspillage alimentaire doit être divisé de moitié d’ici à 2030 au niveau mondial.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.