Suède, climat et étiquetage alimentaire [FR]

global_food_security_07.jpg

La Suède développe des standards pour aider les consommateurs à faire des choix en conscience sur l’impact de leurs décisions sur le réchauffement planétaire. Les produits avec au moins 25 % d’économies de gaz à effet de serre seront identifiés pour chaque catégorie d’aliments, en commençant par les produits de la production végétale, les produits laitiers et le poisson. 

Le label est une initiative conjointe de la Fédération des agriculteurs suédois, de deux organisations d’étiquetage alimentaire et de différentes coopératives laitières et de viande.

Nous n’allons pas aider le consommateur à choisir entre la viande et les haricots, a souligné Pernilla Tidåker, une experte climatique de la Fédération des agriculteurs suédois, commentant l’initiative de label climatique suédois. Mais nous les aidons à choisir une alternative plus respectueuse du climat au sein de chaque catégorie de produits, a-t-elle déclaré.

Selon certaines études suédoises, les consommateurs s’intéressent aux produits respectueux du climat et 60 % d’entre eux aimeraient voir un label correspondant sur les produits qu’ils achètent.

Le projet verra le développement de standards pour l’ « étiquetage climatique » d’aliments qui ont une moyenne d’impact climatique de 25 % inférieure à un produit de référence de la même catégorie. Cela créera également un système de contrôle pour mesurer et suivre les développements.

Les critères pour la production de plantes, de produits laitiers et de poisson ont été lancés le 26 juin. Les standards pour d’autres catégories de produits suivront en octobre.

Les meneurs de cette initiative mettent en avant le fait que le label n’est pas un programme de mesure d’empreinte carbone de plus : il couvre la chaîne alimentaire depuis l’exploitation agricole jusqu’au rayon des supermarchés, en passant par la distribution et le conditionnement.

L’initiative suit la présentation il y a quelques semaines d’une série de lignes directrices pour le choix des produits favorables au climat choisis de l’Administration alimentaire nationale suédoise et de l’agence de protection de l’environnement du pays (EURACTIV 22/06/09).

Initiatives européennes

D’autre part, une table ronde européenne relative à la consommation et la production alimentaire durable a été lancée en mai cette année. La Commission européenne soutient cette initiative qui cherche à développer une méthodologie pour évaluer l’empreinte environnementale des unités individuelles d’aliments et de boissons en 2011 (EURACTIV 07/05/09).

En parallèle, un Forum de la distribution et un Plan d'action des détaillants pour l'environnement (REAP), lancé plus tôt cette année, cherche à promouvoir des actions volontaires pour réduire l’impact environnemental du secteur des détaillants et de sa chaîne d’approvisionnement, et à aider les consommateurs à acheter vert (EURACTIV 03/03/09).

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer