Accord sur la fiscalité des multinationales. La France touchera entre 5 et 10 milliards d’euros

Le secrétaire au Trésor américain a affirmé qu’il s’agissait d’« un jour historique pour la diplomatie économique ». [BlackMac/SHUTTERSTOCK]

130 pays, dont la France, ont conclu un accord pour une taxation minimale des multinationales. Un article de notre partenaire Ouest-France.

La France tirera entre 5 et 10 milliards d’euros de recettes fiscales supplémentaires avec l’accord à l’OCDE sur la fiscalité internationale des entreprises a annoncé ce 1er juillet le ministre de l’économie Bruno Le Maire.

Ce dernier a qualifié cet accord d’« avancée majeure » lors d’une conférence de presse.

130 pays ont signé cet accord « historique »

Parmi les 139 pays impliqués dans les négociations, 130 ont annoncé dans un communiqué publié juste auparavant avoir conclu un accord prévoyant un seuil minimal mondial de 15 % d’impôt sur les sociétés et la possibilité pour chaque pays de taxer les « surprofits » des multinationales du numérique.

Le secrétaire au Trésor américain a affirmé qu’il s’agissait d’« un jour historique pour la diplomatie économique ». Londres a salué « un nouveau pas » vers la réforme de la finance mondiale. De son côté, l’Allemagne a salué un « pas colossal vers une plus grande justice fiscale ».

La présidence portugaise du Conseil de l’UE a fait avancer « beaucoup de dossiers législatifs »

La présidence portugaise du Conseil de l’UE a fait avancer beaucoup de dossiers législatifs, dont certains étaient même bloqués depuis des années, d’après le représentant permanent adjoint du Portugal auprès de l’Union européenne, Pedro Lourtie.

Subscribe to our newsletters

Subscribe