Allemagne : l’économie de l’internet progresse malgré la guerre en Ukraine

Dans le rapport, les analystes prévoient une croissance stable de l’économie de l’internet jusqu’en 2025, avec une croissance annuelle moyenne saine de 12,2 %. Cela se traduirait par une augmentation du chiffre d’affaires de 258 milliards d’euros. [Laurin Schmid/eco]

L’industrie numérique allemande a continué de progresser malgré la guerre de la Russie en Ukraine, bien que l’incertitude dans le secteur et auprès des clients reste élevée, selon un récent rapport publié par l’association numérique eco.

Le rapport, publié mardi (10 mai) par eco et le cabinet de conseil international Arthur D, s’est penché sur l’impact potentiel de la guerre en Ukraine sur l’économie de l’internet en Allemagne.

Comparativement à d’autres secteurs, l’impact sur l’industrie numérique s’est avéré limité, malgré une inflation persistante ainsi que des auto-restrictions sectorielles, indique le rapport. Les effets négatifs des sanctions sont surcompensés par les augmentations de prix, ajoute le rapport.

« L’industrie de l’internet est un partenaire fiable dans la crise », a déclaré Oliver Süme, directeur d’eco, lors d’un point de presse mardi, ajoutant que la politique doit contribuer à réduire les incertitudes sur le marché.

Selon eco, il serait souhaitable de concevoir un accord transatlantique rapide et fiable sur la protection des données ou de prendre des mesures pour renforcer la souveraineté numérique et l’indépendance énergétique.

Le porte-parole de la politique numérique pour le groupe des Verts au Bundestag allemand, Maik Außendorf, a déclaré à EURACTIV que « nous, en politique, sommes confrontés au défi de créer les conditions d’encadrement pour assurer la croissance prévue, tout en garantissant aux PME allemandes un niveau élevé de sécurité informatique ».

L'industrie informatique ukrainienne continue d'opérer malgré la guerre

L’industrie informatique ukrainienne fonctionne actuellement à environ 80 % de ses capacités par rapport aux niveaux d’avant-guerre.

Prévisions de croissance

Dans le rapport, les analystes prévoient une croissance stable de l’économie de l’internet jusqu’en 2025, avec une croissance annuelle moyenne saine de 12,2 %. Cela se traduirait par une augmentation du chiffre d’affaires de 258 milliards d’euros.

Toutefois, comme la demande pourrait stagner dans certains domaines ou que la crise pourrait amener les consommateurs à réduire leurs dépenses non essentielles, une phase de correction à moyen terme est attendue à partir de 2023, selon le rapport.

Le rapport indique également que la transition vers le travail à domicile pendant la pandémie a déjà entraîné une hausse des ventes dans l’économie de l’internet, car une augmentation significative de la demande de services a été ressentie dans de nombreux domaines.

L’inflation en cours et la guerre en Ukraine entraînent maintenant des augmentations de prix et prolongent ainsi la tendance à la croissance des recettes, du moins à court terme. Mais eco a souligné que les taux d’intérêt, les coûts de l’énergie et de la production augmentent également dans certains cas, signifiant que l’augmentation des ventes ne devrait pas se traduire par une plus grande rentabilité.

Un précédent rapport de l’association numérique Bitkom dressait un tableau plus sombre de l’avenir de l’industrie numérique en Allemagne, où les évaluations de la situation et des attentes des entreprises s’étaient détériorées à la suite de l’invasion russe.

C’est « une maigre consolation que le contexte commercial dans l’industrie numérique continue d’être bien meilleur que dans l’économie en général », a déclaré Achim Berg, président de Bitkom, dans un communiqué de presse.

Un secteur numérique à la mode

Ce contexte de crise « ne laisse pas notre industrie indemne », a déclaré M. Süme d’eco. « Néanmoins, nous continuons à observer des tendances de croissance dans tous les domaines, ce qui montre que la numérisation n’est pas une tendance à court terme, mais que nous devons continuer à investir dans la transition numérique durable de l’économie et de la société », a déclaré M. Süme.

M. Außendorf, membre du parti des Verts, a également souligné que l’économie de l’internet est un moteur puissant pour l’économie allemande, même en période de crise.

Toutefois, selon M. Außendorf, outre la conversion de l’approvisionnement en énergie, il était également nécessaire de « mettre radicalement à l’épreuve la politique de sécurité informatique précédente et de mettre en œuvre diverses mesures (immédiates) pour accroître la sécurité informatique aussi rapidement que possible. »

Selon le rapport, le secteur d’activité présentant le taux de croissance le plus élevé est celui des « services et applications », notamment car les services de cybersécurité devraient être très demandés dans un avenir proche.

L’augmentation des attaques liées à la guerre entraîne « une volonté accrue de dépenser davantage dans les produits de cybersécurité ». C’est aussi une grande opportunité pour les fournisseurs de solutions locaux.

Bien qu’une cyberguerre massive contre les entreprises allemandes soit peu probable, l’incertitude et le risque « restent élevés et devraient être anticipés à l’avenir grâce à des systèmes et infrastructures informatiques plus sûrs et plus robustes », indique le rapport.

Subscribe to our newsletters

Subscribe