5 millions d’euros en liquide découverts dans un hôtel de la présidence bulgare

Marinela [Twitter]

La police a découvert le 31 août 10 millions de leva (5 millions d’euro) en liquide dans des hôtels détenus par un riche homme d’affaires à Sofia et dans la deuxième plus grande ville bulgare, Plovdiv.

Le premier des bâtiments à avoir été fouillé était le Marinela, l’hôtel phare de la présidence bulgare du Conseil de l’UE.

Son propriétaire est Vetko Arabadjiev, un riche homme d’affaires à la tête d’un empire hôtelier comptant plus de 15 000 lits, connu sous le nom de Victoria Group.

Alors que des mandats d’arrêt européens ont été lancés, Vetko Arabadjiev et sa femme seraient apparemment en France, la famille possédant une villa à Saint Tropez et un yacht de luxe.

Ivan Gueshev, procureur en chef, a assuré qu’il n’avait jamais vu autant d’argent liquide sortir de boites de chaussures et de valise de toute sa carrière. « À ma connaissance, rien de tel n’est arrivé dans l’histoire récente de la Bulgarie », a-t-il commenté, ajoutant que les enquêteurs avaient demandé à la Banque centrale de leur fournir des machines pour compter les billets car les compter manuellement prendrait des jours selon lui.

Remaniement en Bulgarie après un accident meurtrier lié à la corruption

Un accident d’autobus apparemment causé par un bitume inadapté a mis en lumière la fraude et la corruption dans la construction de routes en Bulgarie. Le Premier ministre Boyko Borissov a congédé trois ministres le 31 août.

 

« On ne peut pas interdire aux gens d’être riches, mais quand vous achetez des voitures, des avions ou des hôtels, il faut payer des impôts », rappelle le procureur.

Vetko Arabadjiev collectionne les voitures de luxe, y compris un Rolls-Royce, une Mayback et une Maclaren. Il possèderait aussi deux avions, qu’il utilise pour transporter ses invités à Saint Tropez. En 2016, il a invité 400 personnes à son anniversaire sur la côte d’Azur, dont de nombreuses tops models et des « chanteuses de folks », surtout perçues comme des prostitués de luxe.

Selon les enquêteurs, cités par le site Internet Bliz, l’empire Arabadjiev a évité des sommes astronomiques de TVA en ayant recours à des schémas compliqués.

Subscribe to our newsletters

Subscribe