Déconfinement : la France ajoute un « cahier de rappel numérique » à son application TousAntiCovid

Désormais, vous devrez, au choix, scanner un QR code à l’entrée de l’établissement ou inscrire vos coordonnées sur un registre papier. [shisu_ka/Shutterstock]

À partir du 9 juin prochain, prochaine étape du déconfinement avec la réouverture des salles de sports et de l’intérieur des bars et des restaurants, les Français pourront utiliser l’application « TousAntiCovid » pour signaler leur passage dans les établissements accueillant du public — et être contacté s’ils ont croisé une personne infectée à la Covid-19.

Après avoir ajouté les certificats de test et de vaccination à son application « TousAntiCovid » fin avril, le gouvernement a annoncé intégrer une nouvelle fonctionnalité : le « cahier de rappel numérique ». Le ministère aux Petites et Moyennes Entreprises a indiqué vouloir que cette « réouverture progressive soit la plus sécurisée possible » et compte ainsi améliorer sa stratégie de « contact tracing ».

Le principe reprend ce qui se faisait déjà sur papier au mois de novembre dernier. Lorsque vous alliez au restaurant par exemple, vous deviez remplir une fiche avec vos coordonnées pour pouvoir être rappelé si jamais vous aviez dîné à côté d’une personne testée positive à la Covid-19. Désormais, vous devrez, au choix, scanner un QR code à l’entrée de l’établissement ou inscrire vos coordonnées sur un registre papier.

La direction générale de la Santé (DGS) a souligné l’importance de proposer les deux options, pour ne pas mettre en difficulté les personnes ne possédant pas de smartphone, et précise que l’application enregistrera de manière « anonyme et cryptée » le lieu de passage sur le téléphone.

Si jamais le client d’un restaurant ou de la salle de sport a croisé la route d’une personne testée positive — si tant est que cette dernière l’ait signalé sur l’application — l’application enverra une notification invitant à vous faire tester : orange si jamais vous avez été exposé, rouge si jamais un cluster d’au moins trois personnes a contracté la Covid-19.

La DGS précise que les personnes réfractaires à enregistrer leurs coordonnées ou à scanner le QR code se verront refuser l’entrée : « Le restaurateur a l’obligation de faire respecter le protocole sanitaire sinon il est lui-même passible de sanctions », explique-t-on.

« Il ne sera pas nécessaire d’utiliser un cahier de rappel classique ou numérique en terrasse ou au cinéma », a précisé néanmoins le cabinet du secrétaire d’État chargé de la Transition numérique, Cédric O, au journal Le Parisien.

S’il est en « phase d’expérimentation dans un nombre limité de lieux », il devrait être massivement déployé d’ici au 9 juin, date de la seconde étape de ce nouveau déconfinement, à partir de laquelle les salles de sports pourront rouvrir et les terrasses et restaurants accueillir des clients à l’intérieur (avec une jauge de 50 %). Le couvre-feu sera également étendu à 23 h.

Le ministre délégué aux Petites et moyennes entreprises Alain Griset et le secrétaire d’État à la Transition numérique Cédric O se rendront d’ailleurs à Rungis, l’un des lieux d’expérimentations de la nouvelle fonctionnalité, demain midi (26 mai) pour faire un premier bilan.

La France accélère la mise en place de son « passe sanitaire »

Depuis le 19 avril, les fiches de résultats des tests PCR sont authentifiées à l’aide d’un QR code et certifiées officiellement au sein de l’application « Tous AntiCovid Carnet » qui devrait également intégrer les attestations de vaccination à partir du 29 avril.

Subscribe to our newsletters

Subscribe