Le Parlement européen se met au « vote à distance »

Une session plénière au Parlement européen le 10 mars, après l'annonce des mesures de "distanciation sociale". [EPA-EFE/OLIVIER HOSLET]

Le Parlement européen devrait se doter d’une technologie qui « faciliterait la participation à distance » des eurodéputés en télétravail à cause de l’épidémie de coronavirus, selon des documents confidentiels consultés par Euractiv.

Débattre et voter sans se déplacer. C’est l’ambition de la technologie dont doit d’équiper le Parlement européen, selon le président du Parlement européen, David Sassoli.

D’après le document, signé par le Secrétaire général de l’institution, Klaus Welle, la « participation à distance » signifie que les eurodéputés pourront « voir et entendre les délibérations, demander la parole et intervenir pendant la réunion ».

« Par ailleurs, les membres pourront se connecter à distance à la plateforme en utilisant de préférence leur iPad, [ou leur iPhone – mais la qualité s’en verra amoindrie] », indique le document.

À l’heure actuelle, la plateforme qui permettrait cette participation à distance peut supporter un maximum de 1000 participants et offre également « la possibilité [d’organiser un] scrutin à distance », explique le document.

Après la fuite de ces informations dans la presse, David Sassoli a confirmé que les technologies de vote à distance seraient mises en œuvre lors de la session plénière de jeudi prochain.

Session plénière

« Il s’agira de la première session plénière qui utilisera le système de vote à distance. Face à l’urgence [sanitaire], nous devons user de tous les moyens à disposition » déclare le président du Parlement européen.

Les eurodéputés et l’équipe administrative pourront aussi suivre des tutoriels et recevront un guide de bonnes pratiques sur l’utilisation de la plateforme.

En guise de conclusion, le document qualifie cette initiative de « pionnière » en la matière et invite par conséquent les membres du Parlement à « être patients à l’égard des éventuels problèmes techniques ou organisationnels qui pourraient surgir lors de l’introduction progressive de cette nouvelle technologie au cours des premières réunions ».

Le Parlement européen reviendra à Strasbourg quand la situation sanitaire le permettra

Le président du Parlement européen, David Sassoli, a écrit une lettre « aux amis de Strasbourg » sur la délocalisation de la prochaine session plénière à Bruxelles. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.