Facebook va payer 100 millions d’euros au fisc italien

[EPA-EFE/RITCHIE B. TONGO]

Le réseau social Facebook a accepté de régler 100 millions d’euros après une enquête pour fraude fiscale en Italie. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

Le réseau social américain Facebook a accepté de payer plus de 100 millions d’euros à l’Italie, pour solde de tout compte, après une enquête pour fraude fiscale, a annoncé jeudi le fisc italien, qui avait déjà réussi à faire plier Amazon, Google et Apple.

L’accord passé avec Facebook vise à « mettre un terme au contentieux relatif aux enquêtes fiscales menées par la Garde des Finances et coordonnées par la procureur de la République de Milan, concernant la période 2010-2016 », a expliqué le fisc italien dans un communiqué. Il donnera « lieu au paiement de plus de 100 millions d’euros » par Facebook Italy, a-t-il précisé.

Fiscalité: Facebook veut faire amende honorable en Europe

Le réseau social ne va plus centraliser ses revenus publicitaires en Irlande, annonce mercredi son directeur financier. Facebook revendique plus de transparence… et s’évite surtout de futures amendes. Un article de notre partenaire Ouest-France.

D’autres géants du numérique sanctionnés

Le géant américain du commerce en ligne Amazon avait déjà signé un accord similaire en décembre 2017 prévoyant le versement de 100 millions d’euros.

>> Lire la suite sur Ouest-France

Subscribe to our newsletters

Subscribe