Frais d’itinérance : les opérateurs de téléphonie mobile sont déloyaux selon le BEUC [FR]

Les opérateurs de téléphonie mobile pourraient facilement abaisser les frais d’itinérance (ou de ‘roaming’) au-delà de ce que préconise la Commission, mais sont tous complices pour maintenir des prix élevés, estime le Bureau européen des Unions de consommateurs (BEUC). 

Selon une étude sur les frais d’itinérance, publiée le 20 février 2007 par le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) et l’Association française de défense des consommateurs UFC-Que Choisir, les opérateurs de téléphonie mobile « déforment la vérité » lorqu’ils soutiennent avoir baissé le prix des appels internationaux effectués depuis un portable.

Les compagnies de téléphonie mobile sont opposées au projet de règlement de la Commission qui vise à plafonner le montant des frais d’itinérance car elles soutiennent que les prix ont déjà été réduits de 25% en 2006 sous l’effet de nombreuses promotions et de projets de tarification innovants.

Tom Phillips, principal responsable des affaires gouvernementales et des questions de réglementation auprès de GSM Europe, qui représente les grandes sociétés de télécommunications européennes, a déclaré : « Ces baisses des prix répondent aux objectifs de la Commission européenne, visant à réduire les prix des appels téléphoniques transfrontaliers depuis un téléphone portable, ce qui montre que la règlementation n’est pas nécessaire, notamment sur le marché des prix de détail ».

Mais cette étude du BEUC accuse les grandes sociétés de téléphonie mobile comme Vodafone, T-Mobile et Orange de tromper les consommateurs avec des offres, qui en réalité, ne font rien pour abaisser les prix pour l’usager ordinaire. Selon Jim Murray, les opérateurs proposent différentes accroches commerciales et autres « bundles », mais ils sont très complexes, difficiles à utiliser et n’ont pas d’effet notable sur les frais dans leur ensemble. Selon le directeur du BEUC, Jim Murray, « leur principale fonction est d’embrouiller les discussions ».

Le président de UFC-Que Choisir, Alain Bazot, a ajouté : « Les opérateurs de téléphonie mobile manipulent la vérité. Ils ont organisé depuis le départ une vaste collusion à l’échelle européenne ».

Selon les estimations de la Commission, le prix moyen au détail d’un appel depuis l’étranger coûte aujourd’hui environ 1,15€ la minute. La Commission propose une facturation maximale de 49 cents par minute, soutenant que les coûts actuels pour les opérateurs de téléphonie mobile oscillent entre 10 et 12 cents la minute (EURACTIV 13/07/06). 

Mais selon J. Murray, « les coûts actuels pour les opérateurs de téléphonie mobile ne dépassent guère les 5 à 6 cents et peuvent encore baisser ». L’étude conclut que « personne ne devrait payer plus de 33 cents par minute en frais de roaming », ajoutant que de telles baisses des prix stimuleront le recours aux services de télécommunications, ce qui constitue « la meilleure façon de garantir la bonne santé du secteur des télécoms en Europe ».

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer