Les doutes qui planent sur le commerce international inquiètent les agriculteurs allemands

Les acteurs économiques allemands restent prudents pour l'année à venir. [Susanne Nillson/Flickr]

Pour la première fois, les prévisions de l’institut allemand d’économie ont inclus le secteur agricole. L’Association des agriculteurs, consultée dans le processus, se montre « prudemment optimiste » pour 2019. Un article d’Euractiv Allemagne.

L’Association des agriculteurs allemands (DBV) a été consultée par l’institut allemand d’économie, qui incluait pour la première fois le secteur agricole à ses prévisions annuelles. Sa position d’optimisme prudent pour 2019 coïncide avec les conclusions de l’institut. Pour autant, Michael Grömling, qui dirige le groupe de recherche, explique que le moral est loin d’être au plus haut.

L’année dernière, 26 des 48 associations professionnelles se déclaraient « de la meilleure humeur », contre seulement sept aujourd’hui. Les causes principales de cette chute sont « les incertitudes politiques comme les querelles commerciales avec les États-Unis et les dangers du Brexit ».

Ces mêmes raisons politiques poussent les acteurs économiques à ne pas s’attendre à une année des plus fastes.

« En raison du Brexit et des différends commerciaux aux États-Unis, l’incertitude sur les marchés agricoles augmente considérablement », a souligné le secrétaire général adjoint du DBV, Udo Hemmerling. « Des conditions plus strictes créent des coûts supplémentaires et une pression pour s’adapter. Les agriculteurs ont besoin d’un cadre stratégique stable et d’une certitude de planification à long terme. »

Aux risques liés à l’économie mondiale s’est en outre greffée une source d’incertitude à l’intérieur de l’UE : la réforme de la Politique agricole commune (PAC) et le débat connexe sur le budget de l’UE pour la période après 2020.

La seule chose qui semble claire, c’est que le secteur agricole devra se préparer à une diminution du financement public. Qui en sera affecté, et dans quelle mesure, cela reste flou.

Aucun progrès rapide n’est attendu dans les mois à venir, en raison des prochaines élections européennes et de la formation d’une nouvelle Commission européenne.

Plus d’objectifs et moins de fonds pour la nouvelle PAC

La PAC devrait bénéficier de moins de fonds après 2021. Pourtant, elle a de plus en plus d’objectifs. Comment faire plus avec moins ? Un article d’Euractiv Allemagne.

La longue sécheresse de l’été dernier a également eu des répercussions négatives, selon le DBV, qui attend un retour à la normale en 2019. Suite aux pertes économiques graves, les agriculteurs allemands doivent d’abord s’assurer d’accumuler à nouveau des liquidités.

Néanmoins, l’association estimait qu’il y aurait un peu plus d’investissements dans le secteur agricole en 2019. Sans toutefois s’attendre à une augmentation de l’emploi. Au contraire, la tendance actuelle devrait se poursuivre, ce qui signifie que le secteur agricole emploiera moins de personnes en 2019 que l’année précédente.

Au total, 28 des 48 associations professionnelles consultées s’attendent à une production plus élevée en 2019 qu’en 2018. Toutefois, dix d’entre elles estiment que la production soit constante ou en baisse.

Elles sont 22 à prévoir des investissements plus importants en 2019, tandis que 21 attendent le même niveau d’investissement et cinq croient qu’il y aurait une diminution.

L’évaluation globale des perspectives d’emploi dans le secteur a été plus négative, 18 associations seulement prévoyant une augmentation du nombre d’emplois, 22 anticipant une stagnation et huit, dont le DBV, pensant qu’il y aura une réduction.

« Le budget de la PAC doit être maintenu pour garantir une agriculture durable »

Si un juste équilibre n’est pas trouvé entre les ressources et les obligations de la politique agricole commune (PAC) après 2020, l’avenir de l’agriculture et de l’espace rural européen sera incertain, estime Stavros Arachovitis.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.