Instagram veut recueillir l’âge de tous ses utilisateurs pour protéger les plus jeunes

« Ces informations permettent [à Instagram] de créer de nouveaux dispositifs de sécurité pour les jeunes et de nous assurer que nous proposons les bonnes expériences à la bonne tranche d’âge », a précisé la vice-présidente des produits pour les jeunes chez Facebook, Pavni Diwanji. [Instagram]

Les utilisateurs d’Instagram devront impérativement renseigner leur date de naissance s’ils veulent continuer à utiliser les services d’un des produits phares du groupe Facebook, a annoncé le réseau social lundi 30 août.

« Nous avons commencé à demander aux gens de partager leur anniversaire avec nous s’ils ne l’ont pas déjà fait », a écrit Pavni Diwanji, vice-présidente des produits pour les jeunes chez Facebook, dans un billet de blog dans lequel elle explique que « ces informations permettent [à Instagram] de créer de nouveaux dispositifs de sécurité pour les jeunes et de nous assurer que nous proposons les bonnes expériences à la bonne tranche d’âge. »

Dans un premier temps, Instagram affichera une fenêtre à l’ouverture de l’application pour inviter l’utilisateur à renseigner sa date de naissance. Mais, Mme Diwanji prévient, s’il sera possible de contourner cette notification, des refus répétés de se mettre en règle avec la nouvelle politique mèneront à l’impossibilité d’utiliser le réseau social.

Des procédés similaires seront mis en place lors des messages d’avertissement, déjà déployés, placés sur les images jugées sensibles, où l’utilisateur devra entrer sa date de naissance s’il souhaite accéder au contenu.

Les utilisateurs ayant déjà communiqué cette information à Instagram ne verront évidemment aucun de ces deux messages — Instagram requiert que ses utilisateurs renseignent leur date de naissance à l’inscription depuis 2019.

Mme Diwanji précise également qu’il va devenir de plus en plus compliqué pour certains utilisateurs, mineurs notamment, de mentir sur leur âge — pour l’heure, les conditions d’utilisations d’Instagram requièrent d’avoir au moins 13 ans.

En juillet dernier, Facebook expliquait utiliser l’intelligence artificielle pour vérifier l’âge de ses utilisateurs, en se basant par exemple sur les messages d’anniversaire publiés sur votre compte par vos amis ou en croisant l’âge renseigné au moment de votre inscription sur Facebook avec celui utilisé sur les applications que vous avez liées au réseau social.

« À l’avenir, si une personne nous dit qu’elle a plus d’un certain âge et que notre technologie nous dit le contraire, nous lui proposerons un menu d’options pour vérifier son âge », détaille Mme Diwanji.

Protéger les jeunes

« Ces informations sont nécessaires pour les nouvelles fonctionnalités que nous développons pour protéger les jeunes », ajoute-t-elle.

En effet, si Instagram a besoin de collecter l’âge de tous ses utilisateurs, c’est qu’il déploie depuis plusieurs mois plusieurs fonctionnalités destinées à la protection des plus jeunes qui ne peuvent pas être entièrement opérantes tant que le réseau social ne dispose pas de ces informations.

En mars, Instagram a par exemple annoncé avoir retiré la possibilité pour ses utilisateurs adultes d’envoyer des messages privés aux moins de 18 ans qui ne le suivent pas.

Depuis le mois dernier, les nouveaux utilisateurs âgés de 16 et moins voient également leur compte par défaut réglé sur le mode « privé ».

Si Instagram souhaite, à ne pas douter, véritablement protéger les plus jeunes des risques auxquels ils peuvent être exposés sur les réseaux sociaux, on peut néanmoins rappeler le projet de Facebook de développer une version d’Instagram destinée aux moins de 13 ans.

Des associations vent debout contre le projet de Facebook d'un Instagram pour les moins de 13 ans

Le projet de développer une application similaire à Instagram, produit phare du géant Facebook, pour les moins des 13 ans est dans le viseur de plusieurs associations qui ont interpellé Mark Zuckerberg pour lui demander d’y mettre fin au nom de la protection des enfants.

Subscribe to our newsletters

Subscribe