La Commission cherche à moderniser l’enseignement [FR]

student_blackboard_isp.jpg

A la suite de nombreux appels en faveur d’une modernisation de l’enseignement supérieur européen dans le cadre de la stratégie de Lisbonne, la Commission est aujourd’hui à l’écoute des parties prenantes sur les moyens d’y parvenir.

La Commission a adopté le 22 juillet 2007 un document lançant une consultation publique sur la manière de moderniser l’éducation dans les Etats membres. Les résultats de cette consultation seront incorporés dans une communication de la Commission sur le sujet.

La consultation de la Commission cherche à recueillir l’opinion des enseignants, des parents et des élèves, notamment concernant la modernisation du programme scolaire, la promotion de l’apprentissage tout au long de la vie et le rôle des enseignants dans un environnement en mutation permanente. les parties prenantes sont invitées à exprimer leur avis jusqu’au 15 octobre 2007. 

Le commissaire européen responsable de l’éducation, de la formation, de la culture et du multilinguisme, Ján Figel, a déclaré : « davantage d’efforts sont nécessaires pour que nos écoles répondent aux enjeux du 21e siècle. Celles-ci doivent notamment être en mesure de doter les élèves de toutes les compétences fondamentales dont ils ont besoin dans notre société de la connaissance toujours plus compétitive ». Le Conseil européen a également souligné, à plusieurs reprises, le rôle-clé de l’éducation et de la formation dans la compétitivité à long terme de l’UE.

Etant donné que les questions relatives à l’éducation et la formation relevent de la compétence des Etats membres, le rôle de la Commission se limite à soutenir, par le biais de différents programmes européens, les efforts nationaux dans le développement de l’éducation et l’échange de meilleures pratiques. 

Cette consultation sur la modernisation de l’enseignement fait suite aux recommandations de la Commission faites aux Etats membres de moderniser leurs systèmes d’enseignement supérieur (lire EURACTIV 10/05/2006).

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.