L’autorité allemande de la concurrence s’attaque à Google Maps

L’autorité a déjà lancé des procédures similaires et même pris des mesures, notamment contre les sociétés Apple, Amazon et Meta. [AngieYeoh/Shutterstock]

L’Office fédéral allemand de lutte contre les cartels, le Bundeskartellamt, a engagé une nouvelle procédure antitrust contre le géant américain du numérique Google car son application de cartographie, Google Maps, ne peut être combinée avec d’autres services de cartographie.

L’organisme antitrust allemand a décidé de se pencher sur le service Google Maps que propose le géant américain, qui fait également l’objet d’une procédure distincte visant à examiner ses conditions de traitement des données, ainsi que son nouveau produit, Showcase.

Le président du Bundeskartellamt, Andreas Mundt, a indiqué dans un communiqué de presse publié mardi (21 juin) que son organisation examine des pistes laissant penser que Google limite « la combinaison de ses services cartographiques avec des services cartographiques tiers ».

En d’autres termes, le géant américain pourrait nuire aux services de cartographie concurrents en limitant « la possibilité d’inclure des données de localisation provenant de Google Maps, de la fonction de recherche ou de Google Street View », a également déclaré le président dans le communiqué de presse.

Par cette enquête, le Bundeskartellamt cherchera également à savoir si de telles pratiques pourraient étendre davantage le pouvoir exercé par Google sur certains services de cartographie.

« L’examen s’étend parallèlement aux conditions de licence pour l’utilisation des services cartographiques de Google dans les véhicules », a précisé M. Mundt.

L'autorité de régulation allemande salue le projet de Google permettant de refuser tous les cookies

Le projet de Google d’inclure un bouton  « tout refuser » sur les bannières de cookies après que sa politique en place ait violé le droit européen a été salué par le commissaire de Hambourg à la Protection des données, qui a présenté son rapport d’activité jeudi (7 avril).

Base juridique

Cette procédure se fonde sur l’article 19 a révisé de la loi contre les restrictions à la concurrence (GWB), qui, depuis le début de l’année 2021, permet à l’autorité antitrust allemande d’intervenir plus tôt et plus efficacement contre les comportements des grandes entreprises technologiques qui ont un « impact prépondérant sur la concurrence entre les marchés ».

Dans le cadre d’une procédure en deux étapes, l’autorité peut ainsi interdire des pratiques menaçant la concurrence si une incidence prépondérante sur la concurrence entre les marchés a été constatée.

L’autorité a déjà lancé des procédures similaires et même pris des mesures, notamment contre les sociétés Apple, Amazon et Meta.

L'autorité allemande de la concurrence engage une nouvelle procédure contre Apple

L’Office fédéral allemand de lutte contre les cartels a engagé une procédure contre Apple afin d’examiner ses règles de suivi et son cadre de transparence en matière de suivi par les applications, le soupçonnant de privilégier ses propres offres.

Distorsion de concurrence

Selon l’autorité antitrust allemande, la concurrence pourrait potentiellement être faussée car, selon l’instruction préliminaire, Google restreint la possibilité de combiner ses services cartographiques avec des cartes de tiers.

« Une autre restriction pourrait être que Google réglemente fortement l’utilisation de ses services avec l’offre “Google Automotive Services” dans les systèmes d’info divertissement des véhicules », a également déclaré l’autorité.

L’enquête conduira à interroger plus en détail les clients et les concurrents dans les semaines à venir.

Le géant américain se fera également un plaisir de répondre à toutes les questions qui se posent, a déclaré un porte-parole de Google à EURACTIV.

« Les développeurs et les entreprises choisissent la plateforme Google Maps parmi de nombreuses options, car ils reconnaissent qu’elle fournit des informations utiles et de haute qualité aux utilisateurs. Ils sont également libres d’utiliser d’autres services de cartographie en parallèle de la plateforme Google Maps, et beaucoup le font », a déclaré la porte-parole de Google à EURACTIV.

Google soumis à des règles plus strictes après une décision du gendarme allemand de la concurrence

Google a été qualifié de plateforme « d’importance primordiale sur les marchés » et sera soumis à des règles étendues de contrôle des abus de marché afin de lutter contre les pratiques anticoncurrentielles.

Subscribe to our newsletters

Subscribe