Le président allemand accueille le « dialogue » sur le climat avec l’industrie automobile allemande

Le président allemand Frank-Walter Steinmeier sera l'hôte du début d'une série de discussions sur le développement économique de l'Allemagne après la pandémie, jeudi (11 février). [EPA-EFE/HAYOUNG JEON]

Le président allemand Frank-Walter Steinmeier s’entretiendra avec les parties prenantes des secteurs de la protection du climat et de l’automobile sur les possibilités de développement futur de l’industrie.

Le président allemand Frank-Walter Steinmeier sera l’hôte du début d’une série de discussions sur le développement économique de l’Allemagne après la pandémie, jeudi (11 février). Le thème de ce premier dialogue est « L’industrie et la protection du climat à l’exemple de l’industrie automobile ».

Comment l’économie allemande peut-elle se redresser après la crise du coronavirus sans retomber dans les vieilles habitudes ? Comment le changement structurel vers une industrie écologiquement saine peut-il fonctionner pour toutes les parties concernées ?

M. Steinmeier souhaite aborder ces questions pressantes pour l’avenir dans le cadre d’une série de dialogues. L’industrie automobile sera la première de cette série.

Quelle est la position de l’Allemagne ?

L’objectif est de discuter des moyens de réaliser la mobilité de l’avenir, ce dont Steinmeier discutera avec Ottmar Edenhofer, directeur de l’Institut de recherche sur l’impact climatique de Potsdam, Hildegard Müller, présidente de l’Association allemande de l’industrie automobile, Jörg Hofmann, président du syndicat IG Metall, et de nombreux autres invités.

M. Steinmeier assumera le rôle de l’interrogateur dans ce dialogue de perspective afin d’explorer la situation actuelle de l’Allemagne.

Le président américain Joe Biden s’est engagé à mettre fin au financement public des projets de combustibles fossiles « à forte intensité de carbone » à l’étranger, mettant ainsi l’Amérique en conformité avec les plans de l’UE. Cependant, la formulation pourrait laisser la porte ouverte au gaz, écrit le partenaire médiatique d’EURACTIV, Climate Home News.

Focus sur la numérisation

M. Steinmeier a déjà eu plusieurs entretiens avec des experts sur ce sujet et il ouvrira le dialogue avec sa propre allocution.

Lors de ces entretiens, il a pu se faire une idée de ce que pourrait être le secteur automobile de demain, a déclaré son bureau à EURACTIV en réponse à une demande de commentaires. En conséquence, la numérisation du secteur automobile jouera un rôle important.

Les moyens de décarboniser l’industrie automobile en mettant fin au moteur à combustion interne, en utilisant des énergies renouvelables dans la production, et en fabriquant des batteries pour les voitures électriques de manière écologique devraient également être abordés.

Edité par Louise Rozès Moscovenko

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer