Les inégalités de revenus entre hommes et femmes se creusent à la retraite

Les retraites versées aux femmes dans l’UE sont en moyenne 40% inférieures à celles accordées aux hommes, s’est inquiété le Parlement europé atteignent 40%en, qui appelle à un plan d’action pour agir à la source de ce problème.

L’inégalité trouve son origine dans le fait que les femmes ont des carrières plus courtes, et travaillent davantage à temps partiel. À la retraite, elles bénéficient donc de moins de revenus.

Ces écarts entre les revenus des hommes et des femmes retraités « sont inacceptables et devraient être comblés », affirment les eurodéputés dans une résolution adoptée à Strasbourg.

En 2014, l’écart entre les pensions versées aux hommes et aux femmes atteignait 39,4% pour les plus de 65 ans dans l’UE, un écart qui depuis cinq ans s’est creusé dans la moitié des pays membres, a dénoncé le Parlement. Les situations sont très diverses d’un pays à l’autre: l’écart était ainsi de 3,7% en Estonie, mais de 48,8% à Chypre.

Il faut « mettre tout en œuvre pour faire cesser cette situation scandaleuse », a déclaré l’une des rapporteurs du texte, la conservatrice française Constance Le Grip, plaidant pour que les États membres prennent ce problème « à bras le corps », « pour en finir ».

Au sein de l'UE, les revenus de retraités font le grand écart

Une nouvelle étude révèle des différences vertigineuses entre les revenus des retraités en Europe.

« Les écarts de pensions reflètent les disparités du passé qui s’expriment tout au long de la vie: temps partiels, arrêts de carrière plus longs et plus fréquents, salaires moindres à travail égal, responsabilité disproportionnée des charges familiales », a énuméré l’eurodéputée française.

« Les femmes sont victimes de tant de petites inégalités qui finissent en s’accumulant par représenter un fossé inacceptable », a-t-elle ajouté. Selon le texte de la résolution, la vie professionnelle des femmes dure en moyenne dix ans de moins que celle des hommes.

De ce fait, « les femmes âgées dans l’UE courent un risque plus important que les hommes d’être frappées par la pauvreté et l’exclusion sociale », a commenté le commissaire européen Carlos Moedas, lors du débat précédant le vote.

« Malheureusement, cet écart des pensions de retraites risque de persister aussi longtemps que les femmes gagnent moins, interrompent davantage leur carrière et ont davantage recours au temps partiel », a ajouté le commissaire, promettant que la Commission soutiendrait les « efforts visant à briser le plafond de verre » et à « combattre la ségrégation sur le marché du travail ».

Les retraités doivent revenir sur le marché du travail

Les personnes âgées doivent renforcer leur présence sur le marché du travail dans l'UE pour enrayer les problèmes du vieillissement en Europe, ont expliqué plusieurs parties prenantes lors d'une conférence à Bruxelles.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.