L’industrie informatique ukrainienne continue d’opérer malgré la guerre

Si le secteur informatique ukrainien venait à s’effondrer, cela pourrait également avoir un impact sur les entreprises européennes. [Shutterstock/EA09 Studio]

L’industrie informatique ukrainienne fonctionne actuellement à environ 80 % de ses capacités par rapport aux niveaux d’avant-guerre, même s’il est difficile de savoir si cette tendance va se poursuivre et quelles en seront les conséquences tant au niveau local que pour l’Europe, rapporte EURACTIV Allemagne.

La guerre en Ukraine a eu un impact dévastateur sur l’économie locale et les chaînes d’approvisionnement mondiales. Alors que l’industrie automobile européenne, par exemple, est déjà aux prises avec des goulots d’étranglement en matière d’approvisionnement, le secteur informatique ukrainien, qui représente environ 4 % de la production économique du pays, a été très solide jusqu’à présent.

« Malgré la situation difficile actuelle, nos industries sont en bonne forme », a déclaré à EURACTIV Konstantin Vasyuk, directeur exécutif de l’association IT Ukraine.

« Nous avons des données selon lesquelles les entreprises informatiques fonctionnent actuellement à environ 80 % de leur niveau d’avant-guerre », a ajouté M. Vasyuk.

Le secteur informatique ukrainien a fait partie des secteurs informatiques les plus dynamiques d’Europe ces dernières années. Il affichait un taux de croissance annuel compris entre 25 et 30 % et comptait environ 300 000 employés.

Plusieurs raisons expliquent pourquoi le secteur des technologies informatiques du pays a pu se maintenir depuis le début de la guerre.

« Nous sommes dans un état de guerre depuis 2014, c’est pourquoi nos entreprises ont pris des précautions avant que la guerre n’éclate afin que les opérations puissent se poursuivre relativement sans être perturbées », a déclaré M. Vasyuk.

Étant donné que le secteur informatique ukrainien repose principalement sur les exportations de services, il est également beaucoup moins lié à la localisation que d’autres secteurs, ce qui signifie que les entreprises s’appuient sur des modèles de travail flexibles comme le télétravail. Cela signifie également que les processus de travail peuvent être délocalisés à l’étranger dans un délai très court.

« De nombreuses entreprises ukrainiennes du secteur informatique sont implantées dans plusieurs pays et, grâce à la mobilité relativement élevée des experts en informatique, elles peuvent donc réagir avec souplesse à de tels scénarios, du moins à moyen terme », explique Garry Poluschkin, du cabinet de conseil German Economic Team.

La guerre en Ukraine pourrait impacter la production de semi-conducteurs

Alors que l’UE veut faire du continent un des leaders sur le marché des semi-conducteurs, qui connaît déjà une pénurie depuis 2020, la guerre entre Moscou et Kiev pourrait bien venir bousculer ces ambitions.

Un avenir incertain

La durée et la possibilité pour le secteur informatique du pays de poursuivre ses activités restent incertaines.

« Le développement et l’étendue des perturbations économiques à venir dépendent de manière très déterminante de l’intensité et de la durée de l’attaque russe », a déclaré M. Poluschkin à EURACTIV.

Mais si les hostilités se poursuivent, des investissements pourraient être perdus, et des contrats pourraient être annulés.

Le secteur informatique ukrainien emploie près de 45 % de sa main-d’œuvre par le biais de « sociétés d’externalisation », qui agissent au moins en partie comme des départements informatiques externalisés pour des entreprises internationales.

Si le secteur informatique ukrainien venait à s’effondrer, cela pourrait également avoir un impact sur les entreprises européennes. L’entreprise d’externalisation Krusche & Company, par exemple, a prévenu à l’approche de la guerre que l’obstruction des services informatiques de l’Ukraine pourrait paralyser le secteur numérique de l’Occident.

Toutefois, l’importance des départements informatiques externalisés pour les chaînes d’approvisionnement internationales ne peut être comparée à celle des fournisseurs de biens dans d’autres secteurs — comme l’industrie automobile.

« Les interruptions du flux de travail des entreprises informatiques entraîneraient plutôt des extensions des cycles de développement, et non des interruptions de la production », a déclaré M. Poluschkin.

La guerre en Ukraine bouleverse l'industrie automobile européenne

Tous les matins, Les Capitales décrypte pour vous l’info à travers l’Europe.

Des liquidités élevées

Jusqu’à présent, les entreprises ukrainiennes semblent toutefois disposer d’un niveau de liquidités relativement élevé, comme le montrent les dons qu’elles ont faits jusqu’à présent.

Les entreprises informatiques participent activement aux efforts du gouvernement ukrainien pour lutter contre l’invasion de la Russie. Selon une enquête de l’Association des entreprises informatiques ukrainiennes, les entreprises ont fait don d’environ 25 millions d’euros à l’aide humanitaire et à l’armée ukrainienne.

Selon M. Vasyuk, cela s’explique en partie par le fait que les clients des entreprises informatiques ukrainiennes ne se sont pas encore retirés de leurs contrats existants malgré la guerre en cours.

Toutefois, cela pourrait changer si la guerre venait à s’intensifier.

« Nous avons survécu au premier test. Maintenant, il est important que nos clients continuent à nous soutenir et à maintenir les contrats », a souligné M. Vasyuk. « Nous sommes capables et absolument prêts à fournir des services au plus haut niveau, même dans ces conditions », a-t-il ajouté.

Cecilia Bonefeld-Dahl, Directrice générale de l’association numérique européenne DIGITALEUROPE, a également lancé un appel à l’économie numérique européenne.

« En plus de l’aide humanitaire et des équipements techniques nécessaires à la communication, le monde des affaires peut aider en maintenant et en renouvelant ses contrats avec les entreprises technologiques ukrainiennes », a-t-elle déclaré à EURACTIV.

Subscribe to our newsletters

Subscribe