L’UE accuse la Russie d’avoir piraté des satellites juste avant l’invasion de l’Ukraine

Représentation des service du satellite KA-SAT. [Wikiwand]

L’Union européenne a accusé mardi (10 mai) les autorités russes d’avoir mené une cyberattaque contre un réseau de satellites une heure avant l’invasion de l’Ukraine pour préparer le terrain à son assaut.

C’est la première fois que l’Union européenne accuse officiellement les autorités russes d’avoir mené une cyberattaque, a déclaré Josep Borrell, le haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

« L’Union européenne et ses États membres, ainsi que ses partenaires internationaux, condamnent fermement les activités cybernétiques malveillantes menées par la Russie contre l’Ukraine qui ont visé le réseau de satellites KA-SAT, exploité par Viasat », a annoncé l’UE dans un communiqué.

KA-SAT aurait été largement utilisé par l’armée ukrainienne.

« La cyberattaque a eu lieu une heure avant le début l’invasion injustifiée et non provoquée de l’Ukraine par la Russie le 24 février 2022, facilitant ainsi l’agression militaire. »

Selon le communiqué, l’attaque a causé des perturbations importantes « au sein des autorités publiques, des entreprises et chez les utilisateurs en Ukraine, et a également touché plusieurs États membres de l’UE ».

M. Borrell a déclaré que, auparavant, le bloc avait seulement déclaré que les attaques informatiques provenaient du territoire russe, mais qu’il disposait désormais de suffisamment de preuves pour attribuer ce piratage à l’État russe.

« Nous devrons travailler ensemble avec l’Ukraine, nos partenaires internationaux sur la façon de prévenir, décourager, dissuader et répondre à ces attaques informatiques que nous attribuons assurément à la Fédération de Russie », a-t-il indiqué.

Les fournisseurs européens ont déclaré en mars que le ciblage de l’opérateur de satellites américain Viasat avait mis hors ligne des milliers d’utilisateurs d’Internet en Allemagne, en France, en Hongrie, en Grèce, en Italie et en Pologne.

La Russie a envahi son voisin pro-occidental, l’Ukraine, aux premières heures du 24 février, dans ce qui semblait constituer une tentative d’éviction rapide des dirigeants au pouvoir dans le pays.

L’assaut dure maintenant depuis plus de deux mois, les forces ukrainiennes ayant infligé de lourdes pertes à l’armée russe et l’ayant forcée à réorienter son attaque vers l’est du pays.

Les militaires et les spécialistes en informatique craignaient que la guerre ne débouche sur une vague de cyberattaques dévastatrices susceptibles d’avoir des répercussions à l’échelle mondiale.

Toutefois, le pire des scénarios a été évité jusqu’à présent, car les attaques recensées semblent être limitées dans leur impact et leur portée géographique.

Subscribe to our newsletters

Subscribe