L’UE créera une taxe Gafa si l’OCDE n’y parvient pas

L’Union européenne instaurera une taxe applicable aux géants du numérique si les membres de l’OCDE ne parviennent pas à un consensus sur le sujet, a déclaré lundi le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton.

L’idée d’un impôt sur les Gafa (Google, Amazon, Facebook, Apple, entre autres) divise les États-Unis et les pays européens, notamment la France qui s’est attiré les foudres de Washington en créant sa propre taxe.

Des discussions sont en cours au sein de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Si celles-ci devaient échouer, « l’Europe, bien entendu, prendrait ses responsabilités et on s’en chargerait directement au niveau des pays européens », a déclaré Thierry Breton sur France Inter.

L'UE fait bloc face aux États-Unis sur la « taxe GAFA » française

Bruxelles veut régler « à l’amiable » le différend avec les États-Unis sur la taxe numérique française. Mais si Washington impose des tarifs douaniers à Paris, la riposte sera unanime.

« Ça veut dire tout simplement que nous déciderons à ce moment-là, au niveau européen, d’une taxe sur l’ensemble du territoire européen à vingt-Sept », a précisé l’ex-ministre français de l’Économie.

Thierry Breton a par ailleurs assuré que l’UE prendrait des mesures de rétorsion si les États-Unis devaient alourdir les droits de douane sur les importations françaises, une menace brandie à plusieurs reprises par Donald Trump.

La taxation des Gafa est au menu de l’entretien prévu mardi entre le président américain et la cheffe de l’exécutif européen, Ursula von der Leyen, en marge du sommet de Davos.

Le côte de popularité des GAFA en berne auprès des Français

Les Français perçoivent négativement les GAFA et estiment que l’Europe n’en fait pas assez pour réguler les géants du numérique, malgré les nombreuses décisions prises par Bruxelles au cours des dernières années.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER