Mario Centeno est le nouveau gouverneur de la Banque du Portugal

L'ancien président de l'Eurogroupe, Mario Centeno, a été nommé gouverneur de la Banque du Portugal. [EPA-EFE/MARIO CRUZ]

Mario Centeno, l’ancien président de l’Eurogroupe, a été officiellement nommé gouverneur de la Banque du Portugal. Un article d’Euractiv Italie.

L’ancien ministre des Finances portugais, Mario Centeno, qui a récemment quitté ses fonctions de président de l’Eurogroupe, a été officiellement nommé gouverneur de la Banque du Portugal.

La décision, approuvée par le Conseil des ministres du gouvernement portugais, avait été annoncée fin juin par le Premier ministre Antonio Costa. Mario Centeno succède ainsi à Carlos Costa, qui a dirigé la banque centrale portugaise au cours des dix dernières années.

Mario Centeno lâche la présidence de l'Eurogroupe

Mário Centeno, le ministre des Finances du Portugal, a démissionné du gouvernement portugais et donc remis son mandat à la tête de l’Eurogroupe. En cause : des tensions avec le Premier ministre, António Costa.

Cette nomination, qui a été officialisée au cours des dernières heures, avait été évoquée dès que Mario Centeno avait annoncé son départ de son dicastère. Il semblerait que sa démission soit due à une dégradation de ses relations avec le Premier ministre Antonio Costa, qui voyait en son populaire ancien ministre un possible adversaire politique.

Quoi qu’il en soit, le changement de poste de Mario Centeno a fait l’objet de nombreuses critiques. Certains ont également dénoncé des conflits d’intérêt. Parmi les opposants à cette désignation, l’opposition libérale du pays, qui remet en question la pertinence de la nomination de l’ancien ministre.

Le timing lié à la nomination est particulièrement montré du doigt. Étant donné que les titulaires de postes européens ne sont pas tenus de faire une pause après un mandat, Mario Centeno, qui était président de l’Eurogroupe, a pu, en quelques semaines, devenir membre du conseil d’administration de la Banque centrale européenne, où il siège en vertu de son poste de gouverneur de la Banque du Portugal.

L'Irlandais Paschal Donohoe prend la barre de l'Eurogroupe en pleine tempête

Le ministre irlandais des Finances Paschal Donohoe (centre droit) a été élu jeudi 9 juillet par ses pairs de la zone euro à la présidence de l’Eurogroupe, un poste clé au moment où le continent affronte la pire récession de son histoire.

La rapidité de cette transition, tant au niveau national qu’européen, met en doute le fait que Mario Centeno soit en mesure de conserver l’impartialité et l’indépendance nécessaires à sa nouvelle mission.

Ce changement, qui intervient à un moment très délicat pour l’Union, fait également réfléchir à l’importance et au poids que les gouvernements accordent aux événements de politique interne. Car ils ont inévitablement un impact sur la politique européenne.

Au-delà des considérations sur ce cas de figure spécifique, la situation de Mario Centeno démontre, encore une fois, que les politiques nationales et européennes sont de plus en plus inextricablement liées.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
CONTRIBUER