Monnaie, prêts, taux directeurs… À quoi sert la Banque centrale européenne ?

[EPA-EFE/RONALD WITTEK]

La Banque centrale européenne (BCE) a abaissé pour la première fois depuis mars 2016 son taux de rémunération des dépôts, jeudi 12 septembre 2019, pour inciter les banques à prêter aux entreprises et aux ménages. Voici à quoi sert cette institution financière basée à Francfort. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

Vous aimez les taux directeurs, les assouplissements quantitatifs et les réserves obligatoires ? Alors vous êtes fait pour la Banque centrale européenne (BCE), que Christine Lagarde, actuelle patronne du FMI, va diriger à partir de novembre 2019. Voici six questions pour comprendre comment l’institution financière, qui vient d’abaisser son taux de rémunération des dépôts, fonctionne.

  1. Depuis quand la BCE existe-t-elle ?

La BCE, inaugurée en pleine coupe du monde foot 98 – autant dire dans l’indifférence générale – a pour mission d’émettre l’euro et de maintenir la stabilité des prix au sein de l’Union européenne. Les moyens mis en œuvre pour y arriver, souvent complexes, s’appellent la politique monétaire.

La BCE parle ouvertement de baisser les taux d'intérêt

La Banque centrale européenne a ouvert la porte ce jeudi 25 juillet à une baisse des taux d’intérêt dans la zone euro, peut-être même dès septembre. Les taux des emprunts d’État français et allemands ont touché un plancher historique. L’euro a atteint un plus bas depuis mai 2017 face au dollar. Un article de notre partenaire La Tribune.

  1. Quels sont ses moyens d’action ?

La BCE peut ainsi émettre de la monnaie, racheter des emprunts d’État ou encore accorder des prêts aux banques.

Elle peut surtout décider d’augmenter ou d’abaisser des taux déterminants dits « directeurs ». Ils sont au nombre de trois et portent les doux noms de « taux de refinancement », « taux de rémunération des dépôts » et de « taux du prêt marginal ». Pour faire court, ce sont les taux auquel les banques empruntent auprès de la BCE ou auquel est rémunéré l’argent qu’elles ont placé.

Depuis 2014, la BCE a également pour mission de veiller à la santé des 130 principales banques de la zone euro, via ce que l’on appelle le « Mécanisme de surveillance unique ». Objectif : prévenir les faillites pour éviter une crise du système bancaire européen.

La justice européenne valide la stratégie de la BCE

La Cour de justice de l’UE a donné raison à la Banque centrale européenne : sa politique d’achat d’obligations nationales est conforme au droit européen, malgré les inquiétudes allemandes.

  1. Pourquoi est-elle souvent critiquée ?

La Banque centrale européenne fait régulièrement l’objet de critiques, notamment à gauche. On lui reproche notamment de ne pas se préoccuper de la croissance économique et du taux de chômage des pays membres, mais d’avoir comme seul et unique souci la lutte contre l’inflation (hausse des prix).

>> Lire la suite sur Ouest-France

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer