OpenLux : l’OCDE note les « progrès à faire »

Le Luxembourg est épinglé par les révélations de l'enquête OpenLux [JULIEN WARNAND/EPA]

L’OCDE critique les pratiques fiscales du Luxembourg. L’enquête d’OpenLux a mis en lumière un certain nombre de pratiques fiscales douteuses au Luxembourg qui nécessitent davantage de coopération internationale bien qu’elles soient légales, a déclaré Pascal Saint-Amans, directeur du centre de politique et d’administration fiscales de l’OCDE.

L’enquête menée par plus de 12 journaux a soulevé la question de l’ampleur des nouvelles informations fournies au Grand-Duché sur les propriétaires de réseaux d’entreprises complexes appelés « bénéficiaires effectifs ».

« La question des bénéficiaires effectifs est la nouvelle frontière. Les bénéficiaires effectifs sont mal connus et il n’existe que peu, voire pas, de registres de leurs coordonnées. Le Luxembourg dispose d’un registre, mais il y a des lacunes. Tous les pays ont des progrès à faire », a déclaré M. Saint-Amans à la radio luxembourgeoise 100.7 jeudi (11 février).

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer