PFUE : l’UFC-Que Choisir demande de mieux légiférer sur le commerce en ligne

L'association demande à Emmanuel Macron de se saisir de « la politique de consommation ». [Natee Meepian/Shutterstock]

Renforcer la sécurité des produits, mieux encadrer les crédits à la consommation… L’association de consommateurs UFC-Que Choisir demande jeudi (6 janvier) à Emmanuel Macron de profiter de la présidence française du Conseil de l’Union européenne pour permettre « une consommation plus responsable et durable » sur le continent.

La position française « permet d’influer sur l’agenda européen et de faciliter les négociations entre États membres pour obtenir des accords », note l’UFC-Que Choisir dans un communiqué publié jeudi matin.

Elle demande donc à Emmanuel Macron de se saisir de « la politique de consommation », notamment en révisant « le règlement sur la sécurité générale des produits » pour l’adapter au développement du commerce en ligne et « à l’apparition de nouveaux intermédiaires » qui modifient le fonctionnement du marché.

L’UFC-Que Choisir réclame en outre la mise à jour de la directive sur le crédit à la consommation, pour prendre en compte « la déferlante des minicrédits sur internet ou des locations de longues durées, dont les dérives » résultent « d’une désolante permissivité de la législation européenne » selon l’association.

La France doit « s’engager en faveur de modes de production et de consommation plus durables », plaide encore l’UFC-Que Choisir, réclamant par exemple dans le cadre du paquet énergie-climat d’instaurer « une obligation de résultat à la charge des professionnels en matière de performance des travaux rénovation énergétique des logements ».

Elle demande enfin une taxation de l’énergie « plus équitable, au service de la transition énergétique ».

Emmanuel Macron accueille jeudi soir les membres de la Commission européenne à Paris pour lancer la présidence française du Conseil de l’Union européenne et faire avancer ses priorités.

Le gouvernement réunit les acteurs du e-commerce pour les inciter à réduire leur empreinte environnementale

La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, et le secrétaire d’État au Numérique, Cédric O, ont réuni mercredi 15 acteurs du e-commerce pour les inviter à mettre en place des pratiques plus respectueuses de l’environnement.

Subscribe to our newsletters

Subscribe