Une usine Tesla financée par les restes de l’ancienne dictature d’Allemagne de l’Est

Le PDG de Tesla, Elon Musk ( à droite), et le président du parti chrétien-démocrate (CDU), Armin Laschet ( à gauche), visitent le site de construction de la Gigafactory de Tesla à Gruenheide, en Allemagne, vendredi (13 août 2021). Tesla estime une production de quelque 500 000 voitures à la Gigafactory à partir de fin 2021. [EPA-EFE/Patrick Pleul]

L’entreprise de Elon Musk va recevoir une aide de 8,1 millions d’euros, héritée des comptes de la République démocratique allemande (RDA). Les associations de victimes du communisme sont vent debout contre la décision de l’État. Un article de notre partenaire Ouest-France.

Elon Musk, l’un des hommes les plus riches du monde, va bénéficier d’une part des restes de la fortune de l’ancien régime communiste Est-Allemand de RDA. Plusieurs médias locaux allemands ont rapporté que l’État du Brandebourg (région en périphérie de Berlin) allait verser 8,1 millions d’euros, du fonds fiduciaire qu’il gère, à Tesla.

La somme servira à financer l’implantation, à Gruenheide, à proximité de la capitale allemande, de la toute première usine de production des voitures électriques de la marque, en Europe.

Une polémique de plus pour l’usine allemande Tesla

L’annonce intervient après la visite sur le site, vendredi 13 août, du multimilliardaire et patron de Tesla. Une date qui correspond d’ailleurs au soixantième anniversaire du début de la construction du mur de Berlin.

Deux éléments que n’a pas manqué de relever l’association UOKG, qui représente les victimes du communisme en Allemagne de l’Est. «C’est un très mauvais signe », fustige son président, Dieter Dombrowski, avant de poursuivre, dans un communiqué, «l’argent aurait également pu servir à aider à construire des écoles, des maisons de retraite, des garderies pour les enfants ou des mémoriaux pour les victimes de la dictature communiste ».

Une décision également contestée par l’opposition de gauche dans l’État du Brandebourg.

Tesla se refuse, pour l’heure, à tout commentaire. Mais la polémique vient s’ajouter à celle suscitée par l’opposition de certains riverains de la future usine. Ils contestent l’artificialisation de plusieurs espaces uniques de biodiversité. Un mouvement qui a déjà retardé la mise fonction de la fabrique de voiture. Elon Musk promet l’ouverture du site, le 9 octobre 2021.

Les constructeurs automobiles allemands ralentis par le manque de semi-conducteurs

L’industrie automobile allemande continue de faire face à une grave pénurie d’approvisionnement en semi-conducteurs, tandis que les autorités nationales et européennes tentent de stimuler les capacités de production locales.

Subscribe to our newsletters

Subscribe