L’Europe agit pour la formation aux métiers de demain

En Europe, 80 % des aides à domicile ne bénéficient pas de formation spécifique. [SpeedKingz [Shutterstock]

Grâce au soutien financier d’Erasmus+ et au référentiel européen de l’AEFA, des organismes de formation à travers l’Europe travaillent à valoriser le métier d’aide à domicile.

Référentiel européen de compétences transversales… Derrière ce terme théorique et institutionnel se cache un outil qui se révèle utile sur le terrain : un guide qui cartographie une douzaine de compétences pour faciliter l’intégration des adultes sur le marché du travail et valoriser leurs compétences.

Développé dans le cadre de l’Agenda européen pour la formation des adultes (AEFA), piloté par l’agence Erasmus + France , ce référentiel s’adresse à un large public : entreprises, universités et recruteurs peuvent le prendre pour base. C’est ce qu’ont fait les organismes de formation français, belge, portugais et espagnol, à l’origine du projet At Home.

80 % des aides à domicile sans formation

Partant du constat que de nombreuses aides à domicile sont sans qualification, le projet At Home leur offre une formation en ligne : « Que ce soit le soir de chez eux, ou entre midi et deux s’ils ont du temps libre, les aides à domicile peuvent se connecter sur notre plateforme où ils trouveront différents exercices en lien avec leur métier », explique Sophie Alex-Bacquer, chargée de mission à l’Institut de formation de la Croix-Rouge de Nouvelle-Aquitaine. « Le site leur permet de valider des compétences pour, au bout du compte, obtenir un titre ou un diplôme. » Financé par le programme Erasmus +, ce projet de coopération européenne implique également des organismes de formation en Espagne, au Portugal et au RU, ce qui a permis d’harmoniser les modules en 4 langues.

« En Europe, 80 % des aides à domicile n’ont pas de formation spécifique. Pourtant, ce métier fait appel à des compétences essentielles », rappelle Caroline Limousin. Âgée de 37 ans, cette Girondine a exercé en tant qu’aide à domicile pendant 13 ans. C’est dans ce cadre qu’elle a participé à la création du projet At Home : « Je devais trouver des exercices, des quizz, à partir de mes expériences professionnelles. »

De 7 à 77 ans, Erasmus + s'adresse à tous

Erasmus + ne concerne pas que les étudiants mais permet d’insérer sur le marché de l’emploi les profils les plus divers. Une idée qui sera au cœur des prochains Erasmus Days, les 15, 16 et 17 octobre.

Désormais formatrice à l’association de maintien et de soins à domicile de haute Gironde, elle oriente les futures aides à domicile vers cette plateforme : « Cela peut leur permettre de renforcer certaines compétences, ou d’avoir une meilleure vision du métier. »

C’est justement là que réside la force du projet At Home : mettre en lumière le métier d’aide à domicile et le valoriser. « Souvent, les gens pensent que travailler comme aide à domicile se résume à faire du ménage. Alors que c’est tellement plus vaste », martèle la formatrice. « Le projet At Home prouve que travailler comme aide à domicile nécessite une grande diversité de compétences. Il faut être très organisé, savoir tenir des comptes, savoir accompagner socialement et psychologiquement les personnes âgées, etc. »

Si aujourd’hui de nombreuses aides à domicile sont embauchées sans diplôme, une formation reste « essentielle » selon Caroline Limousin. D’autant plus que le vieillissement des populations s’accélère : « On a besoin de ce personnel soignant, aujourd’hui plus que jamais. Et la crise du covid et le dernier confinement l’ont d’ailleurs bien prouvé. » 

La Semaine européenne des compétences professionnelles (VET Week) est l’occasion de découvrir ce type de dispositifs européens, pour un accès élargi à la formation et à l’emploi.

Erasmus. Le Royaume-Uni n’est plus la destination préférée des étudiants en échange

Si certains effets du Brexit sont encore difficiles à évaluer, le programme d’échange universitaire Erasmus+ en a déjà subi les conséquences.

Supporter

Agence Erasmus + France


Erasmus + est le programme de l’Union européenne pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport. Ce sont des opportunités de mobilités et de partenariats pour les acteurs de l’enseignement scolaire, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur, de l’éducation des adultes, de la jeunesse et du sport.



Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer