Zorana Markovi? : Les informateurs n’ont pas la vie facile en Serbie

ZoranMarkovic.jpg

La nouvelle Agence anti-corruption serbe devra tâcher de satisfaire des attentes très élevées s'agissant de réduire la corruption de haut niveau et de permettre aux citoyens de ne plus devoir « graisser la patte » de l'administration pour recevoir des permis et jouir d'autres services publics de base. Lors d'un entretien exclusif accordé à EURACTIV Serbie, la directrice de cette organisation, Zorana Markovi?, a présenté son projet visant bannir la corruption des institutions. Elle a également précisé que la législation existante était insuffisante pour protéger les informateurs.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer