L’ambassadrice américaine déçue que l’UE ne soutienne pas les négociations sur la Macédoine du Nord

Dans le même temps, s’exprimant à Bruxelles en marge du sommet de l’UE, le président bulgare Rumen Radev a déclaré que son pays était « ouvert à un dialogue constructif », mais a ajouté que la Bulgarie « ne permettra pas que nos mains soient tordues par le lobbying, les médias et la pression politique ». [Alexandros Michailidis/Shutterstock]

L’ambassadrice américaine Kate Marie Byrnes a déclaré lors du Forum économique de Skopje que « nous restons déçus que les États membres de l’UE n’aient pas été en mesure d’inclure l’approbation [du lancement des négociations avec la Macédoine du Nord] lors de la réunion des Affaires générales ». Cependant, comme elle l’a ajouté, il ne fait aucun doute que le pays a fait le travail nécessaire pour lancer les discussions.

Dans le même temps, s’exprimant à Bruxelles en marge du sommet de l’UE, le président bulgare Rumen Radev a déclaré que son pays était « ouvert à un dialogue constructif », mais a ajouté que la Bulgarie « ne permettra pas que nos mains soient tordues par le lobbying, les médias et la pression politique ».

« Il est temps que chacun comprenne que la perspective européenne de notre pays le plus proche ne dépendra que de son engagement et des résultats de son dialogue avec la Bulgarie », a déclaré M. Radev.

« Nous ne pouvons pas dire “oui” avant d’avoir vu des mécanismes durables pour éradiquer le récit déformé et l’attitude négative envers la Bulgarie des manuels scolaires, des musées, des monuments, des médias et de la politique de l’État. Nous ne pouvons pas dire “oui” tant que nous ne sommes pas convaincus que notre voisin ne construira pas son identité sur la base du vol de l’histoire bulgare », a ajouté M. Radev.

La Bulgarie attend de Skopje une « feuille de route » pour la reprise des négociations avec l'UE

La Bulgarie attend de la Macédoine du Nord qu’elle propose une « feuille de route » pour reprendre les discussions concernant l’adhésion à l’UE et trouver une solution aux problèmes entre les deux pays, a expliqué le président bulgare Rumen Radev.

Supporter

Ce partenaire soutient le travail d'EURACTIV sur Élargissement. Ce soutien permet à EURACTIV de consacrer des ressources éditoriales supplémentaires pour couvrir le sujet plus amplement et en profondeur. Le contenu éditorial d'EURACTIV ne reflète pas les opinions de ses partenaires.

Mission of Georgia to the European Union

Sur Twitter

Subscribe to our newsletters

Subscribe