Les eurodéputés annulent 70 millions d’euros d’aides à la Turquie

Les députés européens ont décidé de réduire de 70 millions d’euros le soutien à la Turquie, accusée de ne pas respecter les valeurs européennes. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

Ankara ne va pas apprécier. La commission des budgets du Parlement européen a décidé mardi d’annuler 70 millions d’euros de fonds de pré-adhésion destinés à la Turquie, les conditions pour améliorer l’État de droit n’ayant pas été respectées.

Selon le rapport adopté par 27 voix contre une (et quatre abstentions), il n’y a pas d’amélioration de celui-ci en Turquie.

Bruxelles tente de garder ses distances avec la Turquie

Si le processus d’adhésion de la Turquie à l’UE n’a pas été officiellement annulé ou suspendu, la Commission ne travaille plus sur de nouveaux chapitres de négociations. Mais Ankara continue de réclamer son entrée dans l’Union.

 

Des fonds déjà placés « en réserve »

Le Parlement et le Conseil avaient déjà décidé de placer ces 70 millions d’euros en réserve pour les fonds de pré-adhésion à la Turquie, composés de 70 millions d’euros en crédits d’engagements et 35 millions d’euros en crédits de paiement. Ils devaient être libérés « lorsque la Turquie aura réalisé des progrès suffisants et mesurables dans les domaines de l’État de droit, de la démocratie, des droits de l’homme et de la liberté de la presse, conformément au rapport annuel de la Commission ».

Les eurodéputés se sont appuyés sur le rapport annuel de la Commission européenne sur la Turquie, publié le 17 avril 2018 où il est écrit que la Turquie « s’éloigne de l’Union européenne de manière significative, en particulier dans les domaines de l’État de droit et des droits fondamentaux et en raison de l’affaiblissement des contre-pouvoirs au sein du système politique ».

>> Lire la suite sur Ouest-France.

Subscribe to our newsletters

Subscribe