L’élargissement de l’UE pourrait être un « exploit majeur » sous la présidence tournante slovène

Interrogé sur son évaluation de la quatrième présidence portugaise du Conseil de l’UE, Augusto Santos Silva a fait la lumière sur certains résultats obtenus par Lisbonne dans les cinq priorités qu’il avait définies. EPA-EFE/ANTÓNIO PEDRO SANTOS [EPA-EFE/ANTÓNIO PEDRO SANTOS]

Le ministre portugais des Affaires étrangères, Augusto Santos Silva, a déclaré jeudi (24 juin) que l’amorce des négociations d’adhésion à l’UE avec la Macédoine du Nord et l’Albanie serait « un exploit majeur » de la prochaine présidence tournante slovène du Conseil de l’UE.

La Slovénie, qui reprendra le flambeau du Conseil de l’UE à partir du 1er juillet, devra « surmonter des obstacles et conclure certains processus de négociations » légués par la présidence portugaise, a fait savoir M. Santos Silva, mettant entre autres en exergue la problématique liée au projet d’élargissement européen.

« L’élargissement de l’UE constitue le point le plus important qu’il convient de conclure […] De fait, nous œuvrons encore à l’approbation du cadre de négociations avec la Macédoine du Nord et l’Albanie. Je pense que nos efforts permettront d’aboutir à un exploit de taille sous la présidence slovène », a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse commune organisée à Ljubljana avec son homologue Anze Logar.

La présidence slovène aura également pour mission de « finaliser les diverses procédures en cours », a ajouté le ministre, soulignant que « la plus importante d’entre elles consistait à donner son feu vert aux plans nationaux de relance et de résilience » (PNRR).

« Nous espérons que les premiers plans nationaux présentés pourront être approuvés officiellement en juillet. Et, bien entendu, leur mise en œuvre devra être contrôlée par la présidence slovène, en étroite coopération avec la Commission européenne. »

Interrogé sur son évaluation de la quatrième présidence portugaise du Conseil de l’UE, Augusto Santos Silva a fait la lumière sur certains résultats obtenus par Lisbonne dans les cinq priorités qu’il avait définies.

Sur le plan social, il a mis en évidence « la tenue du sommet social de Porto et l’engagement social noué avec les institutions européennes et les partenaires sociaux européens ».

Côté numérique, le ministre a appuyé le lancement de la construction du câble sous-marin EllaLink, qui relit l’Europe à l’Amérique du Sud, de Sines au Portugal à Fortazela au Brésil. Il s’agit là d’une « avancée significative pour la numérisation de l’économie et des sociétés ».

Dans le cadre de la compétitivité de l’Europe à l’échelle internationale, M. Santos Silva a évoqué le sommet entre les leaders européens et l’Inde à Porto le 8 mai, à la suite de laquelle les représentants ont pris la décision de maintenir les négociations économiques dans les deux régions et de donner un nouvel élan pour les relations transatlantiques.

Face à la priorité écologique de l’UE, le ministre a mis en avant l’approbation de la nouvelle loi européenne sur le climat, « La première loi à l’échelle mondiale établissant un engagement obligatoire pour l’Europe en matière d’action climatique ».

Enfin, M. Santos Silva a soutenu qu’il était certain du fait que la présidence slovène serait « couronnée de succès » et que le Portugal ne manquera pas de fournir le soutien nécessaire au cours des six prochains mois.

Supporter

Ce partenaire soutient le travail d'EURACTIV sur Élargissement. Ce soutien permet à EURACTIV de consacrer des ressources éditoriales supplémentaires pour couvrir le sujet plus amplement et en profondeur. Le contenu éditorial d'EURACTIV ne reflète pas les opinions de ses partenaires.

Mission of Georgia to the European Union

Sur Twitter

Subscribe to our newsletters

Subscribe