Remaniement majeur du gouvernement en Roumanie [FR]

Le premier ministre roumain, Calin Popescu Tariceanu, s’est engagé dans une nouvelle collaboration avec les sociaux-démocrates, suite à sa décision de dissoudre la coalition centriste avec le parti démocratique, qui gouverne le pays depuis 2004.

Le vote du nouveau gouvernement devrait se tenir le 2 avril 2007. La nouvelle coalition sera constituée du Parti national libéral, du Parti social-démocrate et de l’Union démocratique des Hongrois de Roumanie. 

Pour ce remaniement du gouvernement, le premier ministre a remercié huit de ses membres du cabinet. Les auditions pour accueillir de nouveaux membres ont déjà commencé. La ministre de la justice, Monica Macovei, hautement estimée à Bruxelles pour ses réformes judiciaires persistantes et sa lutte contre la corruption, sera remplacée par l’ancien secrétaire d’Etat et chef du département anti-fraude, Tudor Chiuariu.

Le commissaire chargé de la liberté, de la sécurité et de la justice, Franco Frattini, avait averti dès le début, que si les réformes entreprises par Monica Macovei ne se poursuivaient pas, l’UE pourrait invoquer des mesures de sauvegardes spécifiques à l’encontre de la Roumanie. Ces dernières pourraient affecter l’accès de la Roumanie aux fonds de l’UE. 

Le ministère de l’intégration européenne, anciennement dirigé par le démocrate Anca Boagiu, sera maintenant présidé par Bela Marko. Le député européen libéral, Adrian Cioroianu, a été nommé au poste de ministre des affaires étrangères.

Le premier avril 2007, Calin Popescu Tariceanu a annoncé la dissolution de la coalition avec le parti démocratique, proche du président Traian Basescu, mettant fin à une alliance qui gouvernait le pays depuis 2004. 

Cependant, le fossé entre le premier ministre et le président s’est fait de plus en plus ressentir au moment de prises de décision importantes de la part du gouvernement, telles que la désignation du commissaire roumain à Bruxelles, et dans la dispute relative à la date des élections du Parlement européen. 

Euractiv.ro a contribué à cet article.

 

Plus d'information

Subscribe to our newsletters

Subscribe