La participation aux Européennes meilleure que prévu

Bureau de vote en heure creuse à Paris - élections européennes du 25 mai 2014 ©EURACTIV.fr

Bureau de vote en heure creuse à Paris - élections européennes du 25 mai 2014 ©EURACTIV.fr

Malgré une abstention record annoncée pour les élections européennes, la participation dans certains « grands » États tels que la France ou l’Allemagne s’annonce en hausse par rapport à 2009.

Le désintérêt chronique pour les élections européennes semble connaitre un léger répit. À 17 h, le ministère de l’Intérieur a annoncé un taux de participation de 35,07 % en France métropolitaine. Un score en hausse par rapport à la participation enregistrée à la même heure en 2009, qui s’élevait alors à 33,18 %.

À midi, le taux de participation ressortait déjà en légère hausse à 15,7 % contre 14,8 % en 2009. Selon le ministère de l’Intérieur, il faut remonter aux élections de 1989 pour trouver un taux de participation supérieur à midi.  

Et la tendance devrait se confirmer. La participation pourrait atteindre 44%, selon  l’estimation réalisée par Ifop-Fiducial pour Paris Match. Un chiffre nettement supérieur à celle en 2009, qui s’élevait à 40,63%. ©

En Allemagne, les électeurs votent également le 25 mai, le taux de participation affiche également une embellie. À 14 h, 25,6 % des électeurs s’étaient rendus aux urnes, contre 20,2 % en 2009

Les citoyens de 21 pays de l’UE étaient appelés aux urnes le 25 mai 2014. Les élections avaient commencé le 22 mai par le Royaume-Uni et les Pays-Bas, suivi par cinq autres pays les 23 et 24 mai.

Une baisse chronique

En France, l’érosion du taux de participation ne connaissait pas de répit depuis la première élection au suffrage universel des eurodéputés français en 1979. Lors de ce premier scrutin, 60,7 % des électeurs étaient allés voter. En 30 ans, la participation a reculé de 20 points pour atteindre son niveau le plus bas en 2009 à 40,63 %.  

La tendance baissière du taux de participation n’est pas une exception française. Entre 1979 et 2009, la participation aux élections européennes au niveau européen a chuté de presque 19 points, de 61,99 % à 43 %.

Les pays de l’Est à la traîne

Du côté des pays de l’Europe centrale et orientale, la participation aux élections affichait une tendance générale à la baisse.

En République tchèque, où le vote s’est déroulé sur deux jours les 3 et 24 mai, la participation n’a pas atteint le seuil de 20 %, contre 28,2 % en 2009. En Hongrie, le taux de participation était également en baisse à 9 h (5,25 % contre 6.03 % en 2009). À 13 h 30, la Bulgarie prenait aussi le chemin d’une baisse de la participation, avec 17,53 % de votants contre 19,5 % en 2009.

La palme d’or de la participation la plus faible revient pour l’heure à la Slovaquie, où seulement 13 % des électeurs se seraient déplacés selon les dernières estimations non-officielles.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer