La consultation WeEuropeans passe à la deuxième étape de vote

30 000 propositions ont été déposées après cinq semaines de consultation et 1,5 million de personnes se sont exprimées, [Shutterstock]

Les élections européennes se dérouleront entre le 23 et le 26 mai 2019. La plateforme Make.org propose de participer à une mobilisation citoyenne pour repenser l’Europe. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

La plateforme Make.org a lancé le 7 février dernier dans 27 pays européens un site participatif, WeEuropeans.eu, pour recueillir les propositions pour construire l’Union européenne. Cette consultation passe à une deuxième étape : après avoir sélectionné les dix propositions par pays qui ont le plus suscité de réactions, les Européens sont invités à voter pour définir leurs idées préférées.

Selon le site, 30 000 propositions ont été déposées après cinq semaines de consultation et 1,5 million de personnes se sont exprimées, notamment par des votes sur les idées soumises.

En France, environnement et justice fiscale en tête

En France, parmi les dix propositions qui ont provoqué le plus d’adhésions, la réduction de la consommation des produits plastiques arrive en tête, devant l’interdiction du glyphosate et les sanctions « contre les agro-industries polluantes et socialement irresponsables ». La France est le pays où la consultation a suscité le plus de propositions sur l’environnement. Plusieurs propositions concernent également la justice fiscale, notamment sur la taxation des multinationales en fonction de leurs profits dans un pays.

On notera que la proposition dans le domaine de la justice fiscale qui a le plus séduit les internautes vient de Malte. « Il faut nommer des personnes dignes de confiance pour contrôler les dépenses des gouvernements provenant des recettes fiscales », a ainsi demandé un citoyen de 34 ans. Ce pays a connu ces derniers mois plusieurs scandales financiers impliquant des personnes du gouvernement et un attentat à la bombe visant une journaliste d’investigation sur ce sujet, Daphne Caruana Galizia, en octobre 2017.

Le blocage persiste sur la taxation européenne des GAFA

Le ministre français de l’Économie, Bruno Le Maire, regrette la persistance d’« obstacles importants » à un compromis européen sur la taxation des géants du numérique, quelques pays, dont la Suède, plaidant pour un accord international plus large.

Les votes sont ouverts jusqu’au 22 mars

L’objectif de cette grande consultation est d’engager un maximum de citoyens européens et définir ce qui fait consensus et les controverses à travers l’Europe en vue des élections européennes qui auront lieu le 26 mai en France.

Les citoyens sont invités à voter jusqu’au 22 mars. Les 10 propositions les plus plébiscitées au niveau européen seront ensuite remises au président du Parlement européen, par 10 citoyens lors d’un grand événement le 22 mars à Bruxelles. Les inscriptions pour assister à l’événement sont ouvertes en ligne.

Make.org, plateforme citoyenne européenne, et l’association civique et transnationale CIVICO Europa, sont les co-initiateurs de l’initiative WeEuropeans.

Impôts, services publics, environnement et démocratie au menu du grand débat national

L’Elysée souhaite organiser un grand débat national d’ici la mi-mars pour tenter de sortir de la crise des gilets jaunes. Le président de la République en a dévoilé les grands thèmes dans une lettre aux Français.

>> Lire sur Ouest-France

Subscribe to our newsletters

Subscribe