Dacian Cioloș appelé à former le prochain gouvernement en Roumanie

M. Cioloș a démissionné la semaine dernière de la tête du groupe Renew après avoir été élu président de l’USR. [ROBERT GHEMENT/EPA]

Le président Klaus Iohannis a pris une décision surprenante en désignant Dacian Cioloș, ancien commissaire européen et ex-président du groupe Renew au Parlement européen, pour former le nouveau gouvernement. La semaine dernière, le Parlement roumain a démis le gouvernement dirigé par Florin Citu à la suite d’une motion de censure.

M. Cioloș a démissionné la semaine dernière de la tête du groupe Renew après avoir été élu président de l’USR, un parti qui était un partenaire junior du PNL de M. Citu jusqu’à début septembre, lorsque les ministres de l’USR ont démissionné du gouvernement et que le parti a soutenu une motion de censure contre l’exécutif.

L’USR a déclaré à plusieurs reprises qu’il voulait congédier le Premier ministre mais qu’il souhaitait continuer à faire partie de la même coalition, qui comprend également le parti de la minorité ethnique hongroise UDMR.

Cependant, les anciens partenaires ne semblent pas très enthousiastes à l’idée de reformer la coalition après que l’USR a voté pour faire tomber le gouvernement dont ils faisaient tous partie.

Mais M. Cioloș semble compter sur ses talents de négociateur qui lui ont permis de diriger un gouvernement technocratique en 2016, lorsqu’il a obtenu le soutien de tous les grands partis.

Mais la situation ne pourrait pas être différente cette fois-ci, alors que M. Cioloș n’est plus considéré comme un spécialiste venant de Bruxelles mais comme le leader de la troisième force politique au Parlement, qu’il y a de l’animosité entre son USR et ses anciens alliés, et que le PSD, le parti qui a le plus de sièges au Parlement, déclare qu’il n’est intéressé que par des élections anticipées.

On ignore quel est le plan du président Iohannis, qui soutient le PNL et Florin Citu et a critiqué avec véhémence l’USR au cours de la semaine écoulée pour avoir fait tomber le gouvernement, mais M. Cioloș était pratiquement le seul nom proposé lors des consultations avec les partis politiques tenues lundi (11 octobre) par le chef de l’État.

M. Citu ne semble pas non plus y être trop favorable. L’ancien Premier ministre a déclaré que le PNL discuterait avec l’USR après que M. Cioloș a accepté une nouvelle coalition avec ses nouveaux partenaires, le PSD et l’AUR, qui ont également voté contre son gouvernement.

M. Cioloș a maintenant 10 jours pour former un cabinet et préparer un programme de gouvernement.

Dacian Cioloș abandonnera la présidence de Renew Europe s'il devient président de l'USR PLUS

L’ancien commissaire européen Dacian Cioloș a déclaré aux membres de USR PLUS qu’il démissionnerait de la présidence du groupe Renew européen au Parlement européen s’il devenait président du parti.

Subscribe to our newsletters

Subscribe