Des Macédoniens du Nord soupçonnés de manipuler les prochaines élections bulgares

Lors des élections précédentes, plus de 100 000 Macédoniens du Nord possédant un passeport bulgare ont manifesté un manque total d’intérêt pour le vote aux élections bulgares. [rawf8/Shutterstock]

Le ministère bulgare de l’Intérieur soupçonne des Macédoniens du Nord possédant un passeport bulgare de participer à des manœuvres illégales visant à manipuler les élections législatives du 11 juillet prochain en Bulgarie.

L’actuel ministre de l’Intérieur intérimaire, Boyko Rashkov, a déclaré que l’ancien ministre de l’Intérieur, Hristo Terziiski, avait discuté de la manière d’attirer 15 000 Macédoniens du Nord possédant la citoyenneté bulgare afin qu’ils puissent voter en Bulgarie.

Les prochaines élections semblent être extrêmement serrées entre les deux principaux partis, le GERB et « There Are Such People ». Ils bénéficient d’un soutien presque égal et 15 000 voix peuvent permettre d’obtenir entre 1 et 2 sièges au parlement bulgare.

Lors des élections précédentes, plus de 100 000 Macédoniens du Nord possédant un passeport bulgare ont manifesté un manque total d’intérêt pour le vote aux élections bulgares.

L’ancien ministre de l’Intérieur, M. Terziiski, a démenti les allégations de M. Rashkov et a appelé la police à agir avec la plus grande fermeté s’il existe des preuves d’un crime. L’affaire a été examinée par la police et le bureau du procureur.

La réunion pour l’élection s’est tenue dans la ville de Kyustendil, près de la frontière nord-macédonienne, et il a été établi que deux Nord-Macédoniens avec des passeports bulgares et un Bulgare de Kyustendil y ont participé.

M. Terziiski, qui est originaire de Kyustendil, n’a pas nié avoir participé à la réunion. Il est candidat du GERB aux prochaines élections et a qualifié les allégations de M. Rashkov d’« allusions calomnieuses ».

Jusqu’à présent, la police bulgare a reçu un total de 100 signaux pour l’achat et la vente préparés de votes pour les élections parlementaires.

La Bulgarie prévoit d'adopter l'euro en 2024

Le gouvernement bulgare a confirmé l’intention du pays d’adopter l’euro comme monnaie officielle le 1er janvier 2024, sans période de transition préparatoire.

Subscribe to our newsletters

Subscribe