Dix mille manifestants contre Viktor Orban à Budapest

Dix mille Hongrois ont manifesté samedi dans les rues de Budapest contre le contrôle exercé par le gouvernement sur les médias. [BERNADETT SZABO/REUTERS]

Pour des milliers de Hongrois, la victoire de Viktor Orbán aux dernières législatives n’est justifiée que par sa mainmise sur les médias. Ils ont manifesté leurs doutes à Budapest le 22 avril. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

Dix mille Hongrois ont manifesté samedi dans les rues de Budapest contre le contrôle exercé par le gouvernement sur les médias, contrôle qui, selon eux, a aidé le Premier ministre, Viktor Orbán, à remporter une très large victoire aux élections législatives du 8 avril.

Il s’agit de la deuxième grande manifestation contre Viktor Orbán depuis sa réélection à un troisième mandat consécutif. Les manifestants ont exhorté les partis de l’opposition, divisés, à unir leurs forces face au Fidesz, le parti de la droite nationaliste d’Orbán, qui a remporté les deux tiers des sièges au parlement le 8 avril.

Viktor Orbán consolide son pouvoir après les législatives

Le dirigeant hongrois au pouvoir depuis 2010 sera reconduit à la tête du gouvernement hongrois pour quatre années. Un article de notre partenaire, Ouest-France, à Budapest.

Les organisateurs de la manifestation avaient estimé sur Facebook, avant le début du rassemblement, que les médias publics hongrois étaient devenus la « machine de propagande d’Orbán ».

Contre le contrôle des médias publics

« Notre objectif essentiel est d’en finir avec le contrôle du Fidesz sur les médias publics (…), mais les partis de l’opposition ont aussi un rôle à jouer, car ils sont eux aussi responsables de la situation dans laquelle nous nous trouvons », ont-ils ajouté.

Les manifestants se sont massés devant le parlement, sur les bords du Danube, en agitant des drapeaux hongrois mais aussi des drapeaux européens.

La Hongrie d'Orban, un État mafieux

Alors que Viktor Orban et de son parti Fidesz ont remporté les élections législatives en Hongrie, Balint Magyar n’hésite pas à décrire la Hongrie comme un État mafieux. Une interview réalisée par notre partenaire Euractiv Pologne.

 

>> Lire sur Ouest-France

Subscribe to our newsletters

Subscribe