Élections aux Pays-Bas : Mark Rutte s’apprête à entamer son quatrième mandat

Le parti libéral VVD, dirigé par le Premier ministre sortant Mark Rutte, a remporté les élections législatives organisées mercredi 17 mars aux Pays-Bas. [EPA-EFE/BART MAAT]

Sans surprise, le parti libéral VVD, dirigé par le Premier ministre sortant Mark Rutte, a remporté les élections législatives organisées mercredi 17 mars aux Pays-Bas. Il obtiendrait 35 sièges sur les 150 que compte le parlement, soit deux de plus qu’actuellement selon les sondages de sortie des urnes. Un article d’Euroefe.

Le parti progressiste D66, dirigé par la ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Sigrid Kaag, arriverait en deuxième position. Il aurait gagné 8 sièges de plus qu’à l’heure actuelle, ce qui porterait sa représentation à 27 députés et constituerait un camouflet magistral pour l’extrême droite de Geert Wilders (PVV).

Si ces résultats de l’institut de sondages Ipsos, publiés par la télévision néerlandaise NOS, se confirment, une phase d’âpres négociations s’ouvrira aux Pays-Bas pour la formation d’une coalition de plusieurs groupes parlementaires, après que 17 partis se sont assurés une place à la Chambre, soit davantage que prévu par les sondages.

Le PVV, le parti d’extrême droite de Geert Wilders, perdrait trois strapontins pour arriver à un total de 17 sièges, et serait suivi en quatrième position par les chrétiens-démocrates du CDA, qui semblent avoir reculé de 5 sièges – en en remportant 14 – après avoir misé sur la candidature du ministre des Finances, Wopke Hoekstra.

Comment les « quatre radins » font patiner les négociations sur le budget

Ils s’appellent eux-mêmes les « frugal four », ou quatre radins : les Pays-Bas, la Suède, l’Autriche et la Suède ne veulent pas consacrer plus d’1 % de leur PIB au budget européen. Le budget pluriannuel, pour la période 2021-2027, est en sursis.

Le parti GroenLinks (Verts de gauche) et le Parti socialiste perdraient également plusieurs représentants en passant de 14 à 8 sièges, alors que les sociaux-démocrates du PvdA conserveraient leur représentation actuelle, avec 9 députés.

L’Union chrétienne, partenaire de la coalition sortante (avec le VVD, le CDA et le D66), perdrait un siège et se retrouverait avec quatre strapontins.

Quatre nouveaux partis semblent sur le point de faire leur entrée au parlement néerlandais, parmi lesquels le parti d’extrême droite JA21, qui raflerait trois sièges. Il est issu d’une scission du parti Forum pour la démocratie (FvD), dirigé par Thierry Baudet, qui, pour sa part, serait crédité de 7 sièges, soit cinq de plus qu’actuellement.

En outre, le parti pro-européen Volt entre en scène avec 4 députés, ainsi que le groupe des agriculteurs BBB et le parti antiraciste BIJ1, qui devraient disposer chacun d’un siège.

Ces chiffres prennent seulement en comptes les votes effectués jusqu’à une demi-heure avant la fermeture des bureaux de vote.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer