Faible participation attendue aux toutes premières élections départementales en Finlande

Les bureaux de vote ne devraient pas être bondés, car le taux de participation devrait être inférieur à 40 %, selon une enquête réalisée en décembre. [vepar5/Shutterstock]

La Finlande organisera ses toutes premières élections départementales en janvier, mais l’indifférence et la confusion du public à l’égard du processus, ainsi que la pandémie, entraîneront probablement une faible participation.

Jusqu’à présent, les plus de 300 municipalités du pays étaient responsables de l’organisation des services de santé, des services sociaux et des services de secours.

Toutefois, avec la réforme du système, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2023, les tâches seront déléguées à 21 comtés autonomes de services de protection sociale, et il y aura un nombre équivalent de nouvelles assemblées régionales.

Les élections prévues le 23 janvier permettront de sélectionner les nouveaux conseillers parmi 10 000 candidats. Helsinki et l’archipel autonome d’Åland sont exclus de la réforme et des élections. Ces régions continueront à organiser leurs propres services.

La logique de la réforme est de réduire les dépenses sociales et d’aide sociale et de permettre l’accès à de meilleurs services dans tout le pays. Le personnel actuellement employé par les municipalités sera transféré dans les nouveaux comtés.

La grande question, toutefois, est celle du financement. Selon la réforme approuvée par le Parlement, les activités seront principalement financées par le gouvernement central sur une base universelle. Une partie du financement sera basée sur le nombre d’habitants et une autre sera déterminée par des critères de performance en matière de santé et de bien-être.

Le gouvernement affirme que le taux d’imposition total n’augmentera pas puisque toutes les municipalités seront obligées de réduire l’impôt local sur le revenu. Des changements seront également apportés au système d’imposition des sociétés.

Cependant, l’opposition reste sceptique et insiste sur le fait que la fiscalité finira par augmenter.

Les bureaux de vote ne devraient pas être bondés, car le taux de participation devrait être inférieur à 40 %, selon une enquête réalisée en décembre.

En Finlande, les femmes pourraient bénéficier d'avantages fiscaux pour l'achat de voitures électriques

Dans le but d’atteindre la neutralité carbone par tous les moyens possibles, le ministère de l’Environnement examine actuellement si des avantages fiscaux pourraient encourager les femmes à acheter des voitures électriques.

Subscribe to our newsletters

Subscribe