Francis Lalanne et les gilets jaunes à l’assaut des européennes

Le chanteur français Francis Lalanne, la romancière Joelle Corte, l'entrepreneur indépendant Vincent Salvadorini (2e) et l'associé Thierry Paul Valette (L) annoncent la création d’un mouvement politique dans une brasserie parisienne, le 17 décembre. ERIC FEFERBERG/AFP

Le chanteur et plusieurs gilets jaunes ont annoncé la création d’une structure en vue des élections européennes de 2019. « L’enjeu des élections européennes est que la France devienne jaune », indiquent les représentants du mouvement.

« L’enjeu des élections européennes est que la France devienne jaune » : Francis Lalanne et d’autres gilets jaunes ont annoncé le lancement d’un « rassemblement gilet jaune citoyen », en vue du scrutin de mai 2019.

« Ces élections seront le moyen de faire valoir les revendications des gilets jaunes sur le plan institutionnel », a déclaré le chanteur aux engagements multiples, qui a créé cette « structure pour établir une liste électorale ».

Lors d’une conférence de presse dans une grande brasserie parisienne, le chanteur, accompagné de gilets jaunes, a assuré ne pas vouloir créer de parti politique. « Le but c’est de compter nos forces, combien nous sommes dans ce pays à vouloir que cela change. C’est pour ça qu’on présente des candidats, pour que les Français votent pour le peuple », a-t-il insisté. Francis Lalanne a été candidat à plusieurs élections dans le passé.

La question des « gilets jaunes » s’invite au Parlement européen

Les eurodéputés se sont penchés sur la question de la justice sociale dans la transition écologique. Un débat prévu dans la foulée du mouvement des gilets jaunes en France.  .

« Il n’y aura pas de tête de liste, on s’en fiche »

« Il n’y aura pas de tête de liste, on s’en fiche. C’est quand il y a une tête de liste qu’il n’y a plus de démocratie », a lancé le chanteur originaire de Bayonne, agacé, qui dit être un simple membre du comité politique. « Aujourd’hui, nous sommes à notre première réunion de travail, nous devons définir la liste, les noms des candidats, le mode de sélection et la structure. »

Thierry Paul Valette, coordinateur des gilets jaunes à Paris, présent à la conférence de presse, a indiqué que son but était de « faire une remontée de terrain et reprendre la totalité des revendications des gilets jaunes, sauf celles racistes et antisémites. Nous voulons que toutes les couches sociales soient représentées ».

Par ailleurs, Francis Lalanne a indiqué avoir trouvé « une caution bancaire de 800 000 euros avec un imprimeur » par l’intermédiaire de Jean-Marc Governatori, ex-chef d’entreprise et actuel cosecrétaire national de l’Alliance écologiste indépendante. « Ça correspond à 94 millions de bulletins de vote, à 100 000 affiches et 47 millions de professions de foi », a assuré le chanteur à l’AFP.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.