Julien Dray veut «mener la bataille des européennes» pour le PS

Julien Dray a déjà bien réfléchi aux batailles à mener au Parlement européen. [(ABACA)]

L’ancien député socialiste de l’Essonne a l’intention de mener la bataille des Européennes sous l’étiquette du PS. Il défend la dotation universelle, le droit à l’avortement ou l’interdiction du glyphosate. Un article de notre partenaire  Ouest-France.

L’ancien député Parti socialiste de l’Essonne Julien Dray souhaite « mener la bataille des européennes au nom des socialistes et créer un collectif rassembleur autour de ce projet », affirme-t-il dans un entretien ce dimanche au Parisien

« Oui, je souhaite mener cette bataille au nom des socialistes et créer un collectif rassembleur autour de ce projet », répond-il à la question de savoir s’il serait prêt à s’investir dans la bataille européenne de 2019 pour le PS, aujourd’hui présidé par Olivier Faure.

« Il faut mener une bataille politique de conviction. Ces élections européennes seront totalement différentes de toutes celles que nous avons connues auparavant. C’est pourquoi il faut commencer très tôt », poursuit-il.

Dotation universelle, avortement, glyphosate et migrations…

« Au cœur de ma démarche, il y a la volonté de créer une dotation universelle qui s’impose à tous les pays pour chaque jeune européen à l’âge de 18 ans », indique le conseiller régional francilien. « Ce serait un capital de départ donné à chaque jeune pour faire sa vie comme il l’entend ».

Le Parlement européen rejette le revenu universel

Le revenu universel ne compensera pas la robotisation du travail, du moins pas encore, ont décidé les eurodéputés.

« Par ailleurs je propose de faire du droit à l’avortement un droit européen pour chaque femme. Et je veux aussi une règle commune qui s’impose à toute l’économie pour avoir dans les cinq ans une Europe sans Monsanto et sans glyphosate », détaille-t-il.

En matière de politique migratoire, il souligne que « dans les semaines à venir, comme l’a annoncé Olivier Faure », le premier secrétaire du parti, le PS va « proposer une conférence ouverte à toute la gauche européenne pour tenter de construire un programme commun de gestion des flux migratoires ».

Le scrutin européen se tiendra en France le 26 mai 2019, dans un contexte chamboulé depuis la dernière échéance par l’émergence de La République en marche (LaRem), la formation pro-européenne d’Emmanuel Macron, et les recompositions à droite et à gauche, avec notamment le recul historique du PS en 2017.
Le candidat socialiste à la dernière présidentielle, Benoît Hamon, a échoué au premier tour avec 6,36% des voix et, dans la foulée, le parti a vu fondre le nombre de ses députés, passé de près de 300 à une trentaine après les législatives.

L’initiative citoyenne anti-avortement rejetée par la justice européenne

Le plus haut tribunal de l’UE vient de débouter les militants anti-avortement.  Les fonds européens peuvent continuer à financer des cliniques pratique l’avortement.

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.