Le PS va entrer en campagne avec Place publique pour les européennes

EPA-EFE/CHRISTOPHE PETIT TESSON

Olivier Faure a obtenu le feu vert du bureau national du PS pour entrer en campagne avec Place publique dès la semaine prochaine, malgré l’hostilité de Stéphane Le Foll et ses proches.

Le député de Seine-et-Marne a demandé et obtenu « la possibilité dès la semaine prochaine de prendre une initiative avec Place publique et les partis autour de la table pour démarrer une campagne », selon cette source.

Le PS et Place publique, le mouvement lancé par Raphaël Glucksmann, sont engagés depuis plusieurs semaines dans des discussions pour tenter d’agréger les forces de la gauche anti-mélenchoniste en vue des européennes.

Place publique conjure la gauche de s'unir pour les européennes

Le mouvement politique Place publique fondé par l’essayiste Raphaël Glucksmann et l’économiste Thomas Porcher appelle la gauche à s’unir pour « éviter la catastrophe » aux européennes.

Mais ces discussions patinent, en raison du peu d’allant d’EELV, du PCF ou de Générations. Au PS, certains s’agacent et poussent le premier secrétaire à entrer en campagne au plus vite, sous les couleurs du PS. Stéphane Le Foll et ses proches vivent particulièrement mal le fait que M. Faure envisage de faire alliance avec Place publique en laissant à cette toute jeune formation la responsabilité de tirer la liste.

Quelle forme pourrait prendre cette initiative de campagne ? La numéro deux du PS, Corinne Narassiguin, évoque une conférence de presse commune, l’impression de tracts et d’affich

L’impossible union de la gauche pour les européennes

En France, les appels à l’union se multiplient au sein d’une gauche plus divisée que jamais. À quatre mois des élections européennes, les tentatives de rassemblement se heurtent à des divisions réelles sur le plan politique.

« Les tracts sont prêts. Il s’agit désormais de voir si oui ou non on met d’autres logos », confie l’entourage de M. Faure. Du côté de Place publique, certains hésiteraient à apposer le logo de Place publique à côté de celui du PS, tant que les autres partis approchés restent à quai.

Interrogé par l’AFP, Raphaël Glucksmann a affirmé que ce « détail » n’avait pas été « discuté ». En revanche, Place publique s’apprête bien à « relancer la campagne » sur les dix combats pour l’Europe, « avec tous les partis qui le veulent, dont le PS clairement ».

La question de la liste et de la tête de liste devrait être tranchée à la mi-mars, le PS envisageant l’organisation d’un Conseil national le 16 mars.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.