Les Allemands sont sur le point de former un gouvernement avec un droit de veto « vert »

Alors que les négociations se poursuivent à Berlin sur le premier gouvernement tripartite de l'histoire de l'Allemagne, leur calendrier ambitieux pourrait être remis sur les rails. [FILIP SINGER/EPA]

Alors que les négociations se poursuivent à Berlin sur le premier gouvernement tripartite de l’histoire de l’Allemagne, leur calendrier ambitieux pourrait être remis sur les rails. Une grande annonce est désormais attendue mardi 23 novembre.

Alors qu’il restait quelques questions à régler, BusinessInsider a rapporté que les sociaux-démocrates (SPD), les Verts et les libéraux (FDP) avaient pour objectif d’annoncer leur vaste traité de coalition mardi.

Si un négociateur a déclaré à EURACTIV qu’ils n’étaient pas au courant d’une éventuelle conclusion des discussions, BusinessInsider a rapporté que le dernier point d’achoppement des négociations était l’introduction d’un soi-disant « droit de veto » pour le ministère du Climat des Verts.

Doté d’un droit de veto, le ministère du Climat serait en mesure de s’opposer à toutes les propositions législatives des autres ministères qui iraient à l’encontre des objectifs climatiques.

Les Verts avaient auparavant demandé aux ONG environnementales d’accroître la pression sur les parties aux négociations, car ils s’étaient sentis lésés lors des négociations de coalition : le SPD et le FDP avaient réussi à faire passer leurs principales promesses de campagne, tout en négligeant les mesures de protection du climat.

Le SPD et le FDP ont réussi à imposer leurs promesses électorales de base tout en négligeant les mesures de protection du climat. Le FDP a réussi à maintenir la vitesse maximale autorisée sur les autoroutes allemandes, tandis que l’objectif du SPD de soulager la pression sur les citoyens économiquement faibles s’est heurté aux ambitions des Verts d’augmenter le prix du carbone dans le pays, d’interdire le moteur à combustion et d’accélérer l’élimination progressive du charbon.

Par conséquent, les Verts ont retardé les négociations de coalition pour accroître leur influence, car l’aspirant chancelier Olaf Scholz espérait être au pouvoir début décembre.

Malgré quelques points de friction, « business as usual » pour le prochain couple franco-allemand

Alors que certains affirment que les relations du prochain couple franco-allemand au pouvoir pourraient se dérouler comme à l’accoutumée, de potentiels points de friction sont à prévoir.

Subscribe to our newsletters

Subscribe