Les eurodéputés français mobilisés pour les municipales

L'eurodéputée Agnès Evren est candidate pour les municipales à Paris

Les eurodéputés français se mobilisent sur la campagne des municipales, qui dure depuis de longs mois déjà. L’une d’entre eux est candidate à Paris.

Si la campagne pour les élections européennes n’avait guère duré plus d’un petit mois en France, celle des municipales ne cesse de provoquer des remous et autres gros titres. À 6 semaines des élections qui se tiennent mi-mars en France, les eurodéputés français ne sont pas en reste, et s’intéressent de près à ce qui passe au niveau local.

Certains viennent soutenir leurs amis politiques. C’est le cas de Nicolas Bay (Rassemblement national), un des eurodéputés les plus médiatiques puisqu’il est le seul eurodéputé français régulièrement invité dans les matinales des radios françaises, qui doit participer le week-end prochain à Vannes à un meeting de campagne en Bretagne.

Enjeu pour le RN

Le Rassemblement national cible depuis longtemps cette élection, pour laquelle le plus gros écueil est de trouver des candidats : au niveau local, les gens votent pour des gens qu’ils connaissent. Si l’étiquette politique est théoriquement moins importante que pour les autres élections, le RN doit gérer un obstacle : celui du statu quo, 7 maires sur 10 se représentant selon le Cevipof. Un contexte dans lequel les partis qui investissent le terrain des municipales pour la première fois, comme le RN ou LREM ont plus de mal à se faire une place. Le RN cible toutefois des circonscriptions dans lesquelles il est traditionnellement fort, à l’image du Nord de la France et du pourtour méditerranéen.

Chez les Verts, Damien Carême, ancien maire de Grande-Synthe durant 18 ans soutient de son côté les listes écologistes. Après avoir lâché son successeur, Martial Beyaert, il tente d’aider les Verts à reconquérir le pouvoir ; il était à Dole en janvier, il sera aussi à Grande-Synthe le 8 février. Karima Delli et Yannick Jadot sont aussi très impliqués dans la campagne.

Chez les sociaux-démocrates, Raphaël Glucksmann soutient Anne Hidalgo, et s’est aussi déplacé pour soutenir des candidats, notamment face au RN.

Chez Les Républicains, une eurodéputée élue en mai dernier pour la première fois, Agnès Evren, également présidente de la Fédération LR, est elle-même candidate à la mairie de Paris, dans un arrondissement important : le 15eme arrondissement, où la droite est divisée, le parti ayant investi la candidate face au maire sortant. Elle soutient l’ex-eurodéputée Rachida Dati, qui est elle-même tête de liste de la droite, face à Anne Hidalgo.

La fonction d’eurodéputé n’empêche pas d’être conseiller municipal, même si dans l’esprit la loi de 2014 invite à éviter les cumuls. En France, le gouvernement ne montre toutefois pas l’exemple, puisque plusieurs ministres sont candidats aux élections municipales, en plus du Premier ministre, qui se présente au Havre dont il était maire avant de quitter la ville normande pour Matignon.

Enfin à Strasbourg, l’ancienne eurodéputée et ministre du gouvernement Jospin Catherine Trautmann est de nouveau candidate et tête de liste pour le parti socialiste.

Résultats surprises aux élections européennes

Le parti d’Emmanuel Macron à échoué à battre le Rassemblement national. Surprise du scrutin, les Verts deviennent la troisième force française au Parlement européen.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.